Douze ans de prison ferme pour une agression particulièrement sadique.

Le 29 mars dernier vers 20 heures, un habitant de Wavre bénéficiant d’une permission pour sortir du Domaine où il suivait une cure contre ses addictions à l’alcool et à la drogue s’est présenté dans une maison de Braine-l’Alleud. Il s’est fait ouvrir la porte sous un faux prétexte et a sorti une arme de poing.

Les occupants des lieux, un père et sa fille âgée de 14 ans, ont été obligés de se regrouper sur un canapé, et l’agresseur, qui s’est aussi emparé d’un couteau, leur a bandé les yeux avec des rideaux. Les deux victimes ont été brutalisées, menacées d’égorgement ou encore de se voir couper des doigts. L’agresseur a calé une pomme dans la bouche du père, et y a planté un couteau.

Le Brainois, un pistolet sur la tempe, a aussi dû décommander par téléphone un repas où il était invité dans la soirée. Le père de famille a également dû répondre à des questions avec un nombre de mots déterminés. Et comme il avait été trop long, son tortionnaire ivre et sous l’influence de la cocaïne lui a fracassé une bouteille sur la tête.

À un moment, le père a entrevu une chance de fuite, il a bondi en criant à sa fille de le suivre. Celle-ci a hésité un instant et a malheureusement été rattrapée par le sadique. Celui-ci, avant que les policiers arrivent, l’a obligée à se déshabiller, lui a fait subir des attouchements et des faits qualifiés de viol par la justice.

Une fois la police sur place, l’homme a pointé son arme à plusieurs reprises sur les intervenants. Il a fallu lui tirer dessus à deux reprises pour le neutraliser.

Le tribunal a rendu son jugement mardi. Comme l’avait requis le ministère public à l’audience vu la dangerosité du prévenu, Alexandre T. écope de douze ans de prison ferme, suivis de cinq ans de mise à disposition du tribunal d’application des peines.