Comme tous les autres restaurants, le Jamy’Son, à Waterloo, ne peut plus accueillir ses clients. Un coup dur pour l’enseigne mais qui n’entrave en rien la bonne humeur du chef, André Marret, et sa volonté de toujours venir en aide à ceux qui en ont le plus besoin.

Dernier exemple : il propose des plats à 50 % du prix pour le personnel soignant. "Ce n’est pas grand-chose mais pour nous, cela semblait évident d’aider celles et ceux qui sont en première ligne, explique André Marret. L’autre fois, nous avons reçu une dame un peu déboussolée. Elle a mangé chez nous et sa réponse était sans équivoque : ‘Grâce à vous, j’ai pu oublier tout ce qui se passe à l’hôpital.’ C’est pour ce genre de réaction que nous avons décidé, à notre niveau, de les aider."

10 000 euros lors de la première vague

Et ce n’est pas la première fois que le Jamy’Son se mobilise pour venir en aide depuis le début de la crise sanitaire. "Lors de la première vague, nous avions réalisé différentes actions qui ont permis de réunir 10 000 euros pour aider le personnel du Chirec de Braine-l’Alleud mais également les policiers, les pompiers ou encore les caissières du Delhaize."

Un grand cœur qui semble tout simplement naturel pour le responsable du Jamy’Son. "La situation est compliquée aussi pour nous mais tant qu’on est en bonne santé, pour moi, c’est le principal. Après, on se bat pour s’en sortir et ce n’est pas avec des larmes qu’on va payer les factures", conclut André Marret.