Waterloo - Braine l'Alleud Une trentaine de coups de poing dont certains ont atteint une jeune fille.

Ismaël, cité il y a quelques semaines devant le tribunal correctionnel du Brabant wallon, n’y est pas tout à fait inconnu. En mars 2018, il a écopé d’une peine de travail de 120 h pour une bagarre survenue sur un parking de Waterloo. Et en décembre dernier, une nouvelle scène de coups plus violente encore a été examinée par la justice, qui a décidé d’ajouter 180 heures à la peine de 2018.

Pour ce troisième dossier qui concerne également une bagarre, le prévenu n’est cette fois pas venu et l’affaire a été examinée par défaut. Ce n’est plus à Waterloo, comme les deux premières fois, mais à Braine-l’Alleud qu’Ismaël, qui est né en 1995, a joué les boxeurs.

C’était le 22 juin 2018, soit trois mois après sa première condamnation, dont il n’avait manifestement pas tiré toutes les leçons voulues. Dans ce nouveau dossier, le ministère public a concédé que le prévenu n’avait peut-être pas donné le premier coup. Mais sa réaction fait froid dans le dos : il a donné à la victime une trentaine de coups de poing, dont quelques-uns ont également atteint la copine du jeune homme ainsi passé à tabac, alors qu’elle tentait de s’interposer.

Dans son jugement, le tribunal suit les réquisitions du ministère public : le prévenu écope de dix mois d’emprisonnement, sans le moindre sursis puisqu’il n’avait pas fait le déplacement pour demander une éventuelle mesure de faveur.