Voilà une bien triste nouvelle que nous avons appris ce lundi soir. Yves Vander Crusyen (57 ans), premier échevin à Waterloo, est actuellement aux soins intensifs suite à une contamination au coronavirus détectée la semaine dernière.

C’est sa sœur qui l’a annoncé sur les réseaux sociaux dans le courant de l’après-midi : “Mon frère Yves est hospitalisé, sédaté et intubé. Il reçoit les meilleurs soins d’une équipe extraordinaire. On va donc croiser les doigts et penser très fort à lui. Merci à tous ceux qui m’ont demandé de ses nouvelles. Merci pour les marques d’amitié reçues. Je lui fais part de votre soutien (je ne sais pas s’il m’entend mais dans le doute…).

L’état de santé de l’échevin waterlootois est peu rassurant. D’après nos informations, il a été placé sous coma artificiel. Contactée, la bourgmestre de Waterloo Florence Reuter s’est abstenue de tout commentaire à ce sujet, au nom du secret médical.

Yves Vander Cruysen a été testé positif au coronavirus la semaine dernière. Comme il avait participé à une réunion avec le collège communal lundi, tous les membres du collège se sont mis en quarantaine de manière préventive dès jeudi. Les distances physiques ont toutefois été respectées, assurait la commune dans un communiqué. Tous les membres du collège ont passé un test “covid” samedi, soit cinq jours après avoir été en contact avec l’échevin, comme le prévoient les recommandations d’usage.

Tout cela survient alors que l’échevin, notamment en charge de la culture, devait inaugurer le week-end dernier la huitième édition du Waterloo Historical Film Festival. Un festival qui met en valeur des films venus du monde entier et inédits en Belgique et dont il est le fondateur.

Échevin de la Culture de Waterloo depuis 1991, Yves Vander Cruysen est une figure bien connue de la cité du Lion. Il est également conseiller provincial du Brabant wallon depuis 1999.

La rédaction de La DH Brabant wallon transmet à Yves Vander Cruysen tous ses voeux de prompt rétablissement.