Le parc de l’Ermitage a été inauguré vendredi soir

WAVRE “Nous avons un mini Central Park à Wavre” , s’est exclamé le bourgmestre, Charles Michel, au moment de couper le ruban puis de découvrir le parc de l’Ermitage, réaménagé, afin d’offrir un lieu de détente et de promenade aux Wavriens.

Pour 447.000 €, 500 mètres de cheminement piétons ont été réalisés en dolomie et une cour d’honneur a été aménagée devant le château en pavés de différentes couleurs, dessinant des vagues.

Le bassin en trois parties (150 m²) a été rénové, remblayé, afin que l’eau n’excède pas plus de 5 cm et équipés de trois jets d’eau et d’un éclairage led dont la couleur et l’intensité lumineuse peuvent varier. Arbres, arbustes et plantes ont été installés et un petit jardin a aussi été aménagé. C’est la société Grontmij qui s’est chargée des travaux.

Reste la rénovation des serres, en piteux état, qui n’avait pas été réalisée dans un 1er temps, à cause d’un coût trop élevé, mais qui devrait finalement être réalisé par une socié- té spécialisée, dans un 2e temps.

Finalement, l’entrée pour les véhicules, côté droit, a été conservée et une entrée pour les piétons a été ajoutée face au perron du château. “L’idée de départ était de refermer l’accès pour les voitures et de rabaisser tout le mur à 50 centimètres, mais nous n’avons pas obtenu le permis de la Région wallonne” , précise Charles Michel.

Le conseil communal de ce mardi se prononcera sur le règlement de police réglementant l’accès des lieux. Cet hiver, le site sera ouvert de 9 h à 18 h. Ensuite, une évaluation sera menée afin de voir si l’accès pourrait être étendu en été.

Reste également le projet de créer une percée dans le mur, du côté du chemin Hallaux, afin de permettre aux piétons de rejoindre le centre-ville en traversant le parc, en attendant la passerelle qui devrait relier le centre-ville et le futur hall polyvalent.

Mais avant cela, le bâtiment devra lui aussi être rénové : les châssis doivent être refaits, de même que les faux plafonds, en plus de réparation de toitures et de travaux d’électricité.

Des travaux qui pourraient être budgétés en 2013 et donc se concrétiser après 2014. En attendant, la découverte du parc de l’Ermitage peut se combiner avec la découverte de l’exposition de Sondron, accessible jusqu’au 30 septembre, du mardi au dimanche, de 14 h à 17 h.



© La Dernière Heure 2012