La bourgmestre faisant fonction a réagi suite à la polémique concernant l’avenue des Acacias

La semaine dernière, nous vous faisions part du ras-le-bol des habitants de l’avenue des Acacias. En effet, depuis le changement dans la circulation, de nombreux accidents se produisent. Pour faire changer les choses, ceux-ci ont décidé de lancer une pétition.

Alertée, la bourgmestre faisant fonction, Françoise Pigeolet, a réagi et remet les points sur les "i". "Nous comprenons que l’accident survenu samedi ait suscité quelques émotions mais il est réducteur d’écrire que depuis 5 ans, RIEN n’a été fait pour solutionner le problème dans le quartier du cimetière", explique-t-elle.

Et d’enchaîner avec l’avenue Saint-Job. "Le double sens existant il y a des années mettait en péril la sécurité des automobilistes, cyclistes et piétons, qu’ils soient riverains ou non. Sur base d’une analyse sur le terrain, la mise à sens unique de l’avenue Saint-Job a été décidée en concertation avec le SPW, gestionnaire de la chaussée de Louvain et de ses carrefours, le Service sécurisation routière de la police locale, l’expert de la Tutelle des routes du Brabant wallon et les Services des travaux et de la mobilité de la ville de Wavre."

Toujours soucieux d’améliorer la sécurité des usagers, d’autres mesures sont venues compléter cette mise à sens unique. Concernant l’avenue des Acacias, "le souci majeur était la vitesse excessive que prenaient certains conducteurs descendant de l’avenue de Chérémont et se dirigeant vers l’avenue des Sorbiers, sans respecter ni les aménagements du rond-point ni la priorité de l’avenue du Belloy, déplore Françoise Pigeolet. Des aménagements ont été réalisés, le rond-point a été redessiné et un nouveau revêtement a été posé. Des marquages au sol doivent encore être exécutés." Elle ajoute que les îlots directionnels seront très prochainement exécutés. De plus, des aménagements ont été prévus avenue du Belloy, ramenant la circulation sur la droite à hauteur de ce carrefour.

Après être revenue sur l’importance de la création de Sul (Sens unique limité), le bourgmestre ff de la cité du Maca précise que "bien que la Ville de Wavre ne soit pas le gestionnaire de la chaussée de Louvain et de ses carrefours, nous sommes conscients que l’insertion chaussée de Louvain vers le centre-ville est difficile. Deux solutions avaient été suggérées mais elles ont été refusées par le SPW : le placement de feux tricolores au bas de l’avenue des Acacias et de la chaussée de Louvain mais il y aurait eu conflit entre les feux du carrefour du Fin Bec et de la place P. Beaufaux et la création de remontées de files très pénalisantes et dangereuses. Autre solution : réaliser un rond-point dans le carrefour ‘avenue des Acacias/chaussée de Louvain’. Mais il n’y avait pas suffisamment d’espaces routiers pour permettre la création d’un rond-point pouvant intégrer le flux de circulation sur la N268. Après discussion avec le SPW, il a été proposé au conseil communal de modifier le débouché de l’avenue des Sorbiers sur la chaussée de Louvain, les frais de cet aménagement étant supportés par le budget communal alors qu’ils incombent normalement au SPW."

Et de conclure en précisant que depuis le 1er janvier 2012 à ce jour, on n’a recensé que cinq accidents au carrefour formé par la chaussée de Louvain et l’avenue des Acacias, dont deux avec blessés légers et trois avec des dégâts matériels.