Les larges salles modulables peuvent acceuillir de grandes réunions, des conseils d’administration et autres rencontres.

Inaugurée mi-novembre 2019, La Sucrerie n'a pas pu poursuivre son envol pourtant prometteur en raison de la crise sanitaire que l'on connaît. Après quelques mois de concerts, festivals, expositions et autres événements culturels, l'espace d'événements de Wavre a dû brutalement fermer ses portes le 13 mars dernier. Un arrêt soudain qui tombe mal, alors qu'il devait encore se forger une identité et trouver sa place dans le paysage culturel en Brabant wallon.

Entre le 13 mars et le 30 juin, pas moins de 70 événements devaient avoir lieu, "ce qui est assez exceptionnel pour un début d’exploitation, se félicite le directeur de La Sucrerie Patrick de Longrée. Du jour au lendemain, il a fallu gérer les annulations et les reports avec les spectateurs et les organisateurs. Et l’avenir est flou ; nul ne sait aujourd’hui si la programmation de septembre à décembre pourra avoir lieu dans des conditions normales, ce qui est préoccupant dans la mesure où le taux d’occupation pour cette période est très élevé."

© D.R.

En attendant d'être fixé sur la date à laquelle ils pourront à nouveau programmer des spectacles, les responsables ont décidé de proposer leurs salles pour diverses activités. Avec ses nombreuses salles polyvalentes et modulables, La Sucrerie se propose d'accueillir, dans le respect des distances et des mesures de sécurité, de grandes réunions, des conseils d’administration, des assemblées générales, des conférences de presse ou autres rencontres. "Dans la grande salle de spectacle, en fonction des nouvelles directives applicables dès le 1er juillet, nous pourrons accueillir jusqu’à 200 personnes", ajoute le directeur.