Brabant wallon Les élèves wavriens ont décidé de se mobiliser le 21 mars.


Nivelles, Jodoigne, Louvain-la-Neuve… Les marches pour le climat se sont multipliées dans les communes de la province ces dernières semaines. Avec un record de participation pour la dernière en date : celle organisée dans la cité universitaire où 4 200 marcheurs, étudiants et scientifiques, ont répondu à l’appel du collectif Youth for Climate en pleine période de vacances scolaires.

Lancées à l’initiative d’une poignée d’élèves, les marches de Nivelles et de Jodoigne ont mobilisé des jeunes du secondaire tous degrés et tous réseaux confondus. Voilà qui a poussé quelques élèves de rhéto du collège Notre-Dame de Basse-Wavre, réunis sous le collectif "Génération climat de Wavre", à lancer une marche similaire dans leur ville.

Le 21 mars prochain, ils appellent non seulement les élèves mais aussi les Wavriens de tous âges à déambuler dans les rues. " Notre but ici est de rassembler un maximum de personnes, de tous âges, car ce combat est transgénérationnel. Nous voulons unir nos forces pour former un cortège gigantesque et ainsi fédérer les énergies ", indique le collectif.

Et leur choix pour marcher à travers la ville de Wavre est hautement symbolique : " Nous avons décidé de frapper fort en organisant cette marche le jour du réveil du printemps, dans la ville du Premier ministre et du président du MR. En cette période pré-électorale, les politiciens ne pourraient que s’y intéresser."

Plutôt que décrier l’action de la majorité, les marcheurs veulent au contraire soutenir la Ville dans ses démarches de développement durable. " La déclaration de politique générale indique que la majorité communale de Wavre entend intégrer les principes de développement durable dans l’ensemble de ses actions […] Nous voulons montrer que nous soutenons ces démarches avec vigueur. Les grandes revendications de cette mobilisation sont : réclamer une meilleure justice climatique et sociale ; faire de la Belgique un pays ambitieux en termes d’environnement ; que nos politiciens soient à l’écoute des experts climatiques et prennent en compte leurs rapports et leurs recommandations. "

Le rendez-vous est donné le 21 mars à 13 h sur la place Bosch.