Brabant wallon Tel un chocolatier passionné, le directeur de La Sucrerie nous a ouvert les portes du tout nouvel espace d’événements à Wavre.

L’aspirateur roule entre les sièges, les coups de marteaux et les bruits de visseuses résonnent dans les salles, les ouvriers montent les derniers meubles, plans à la main… À quelques jours de l’ouverture officielle, La Sucrerie prend des airs de fourmilière : ça s’active dans tous les sens pour que tout soit fin prêt pour "l’après-midi découverte" de samedi et la semaine d’inauguration qui suivra (programme sur www.lasucreriewavre.be). "On va y arriver", affirme, confiant, le directeur Patrick de Longrée en poussant les larges portes du hall d’entrée.

D’un pas assuré, qui a déjà foulé maintes fois les longs couloirs de ce nouvel espace d’événements, le directeur de La Sucrerie nous fait découvrir les salles toutes plus impressionnantes les unes que les autres. À la manière de Willy Wonka dans sa chocolaterie, il nous présente les configurations presque infinies (on vous rassure, il n’a pas été jusque-là) des pièces modulables.


À commencer par les deux entrées du bâtiment, qu’on peut scinder ou non selon les besoins. Au rez-de-chaussée, on découvre un vaste espace d’événements, qu’on peut diviser au gré des envies. "Selon les événements, on peut diviser cette ‘black-box’ en deux voire trois pièces de 220 m² chacune ou la laisser complètement ouverte pour profiter des 550 m², ce qui plaira aux organisateurs de salons par exemple", poursuit le directeur avant de se diriger vers la grande salle.

C’est sans aucun doute la pièce maîtresse de ce nouvel écrin : une salle polyvalente de 600 m² avec 880 places assises et capable d’accueillir jusqu’à 1 300 personnes debout. Car oui, les gradins peuvent être repliés, à différentes jauges, permettant ainsi la tenue d’une multitude d’activités. Des activités artistiques comme du théâtre, de la danse, des concerts, des comédies musicales, des one-man-shows. Mais aussi des conférences, des colloques, des événements d’entreprise.


Et que dire de la scène ? Avec ses 390 m², c’est l’une des plus grandes scènes de Wallonie aux côtés de celle de l’Aula Magna à Louvain-la-Neuve. Elle a un gabarit exceptionnel puisque l’ouverture de scène fait 16 mètres de large sur 8 mètres de haut. Autre originalité, il y a un quai de chargement à l’arrière de la scène.

Patrick de Longrée nous emmène enfin à l’étage de sa Sucrerie, où l’on découvre un beau et long couloir. Une galerie dotée de cimaises pour en faire un espace d’exposition traverse toute la longueur du bâtiment. Elle donne accès à une double salle d’événements (divisable, forcément) et une salle de projection de 250 places à l’écran géant. Cerise sur le gâteau, l’étage compte un espace de restauration (lui aussi modulable, s’il fallait le préciser) qui pourra servir pour des réceptions avant-spectacles ou encore pour des dîners d’entreprise.