Dans le cadre de la deuxième édition de la Student Projects Week, les cinq incubateurs wallons soutenus par la Région ainsi que celui de Bruxelles organisent des ateliers tous les jours dans chaque province. Mardi, c’était au tour de l’Yncubator de Louvain-la-Neuve d’organiser « Yes you game – les clés pour créer un projet », hackathon entièrement consacré aux jeunes entrepreneurs à en devenir.

Situé à Louvain-la-Neuve, le Centre d’Entreprise et d’Innovation (CEI) accompagne plus de 60 start-ups dans leur développement depuis 2004, en mettant à leur disposition outils et coachs nécessaires pour la bonne réalisation d’un projet. Un des outils proposé est l’Yncubator, incubateur destiné à aider les étudiants et les jeunes diplômés des universités et hautes écoles du Brabant wallon à lancer leur start-up.

Durant cette journée, les participants ont eu l’opportunité de confronter leurs idées à des « clients » et de bénéficier d’un coaching : « On organise ça à la façon d’un rallye avec des check-point, explique Michel Duchateau, animateur de ce mini-hackathon. On leur a d’abord donné du temps pour apprendre à se connaître, ils se sont mis en groupe et ont défini une problématique et une cible. Ensuite, ils iront discuter avec des clients pour voir si leur cible est concernée par la problématique, pour pouvoir retravailler par équipe. »

Parmi les outils mis à leur disposition, des coachs sont également présents, dont Bruno Hap, conseiller à l’esprit d’entreprendre, qui sensibilise, forme et accompagne le monde des jeunes et de l’enseignement à l’entrepreneuriat à travers le dispositif « Générations entreprenantes » de la Sowalfin : « L’entreprenariat, c’est un réel projet de vie pour ces jeunes, c’est pour cela qu’il faut les prendre et les guider à temps », explique-t-il.

Céline et Wyssem, deux étudiantes de 20 et 19 ans à l’UCLouvain du master en sciences de gestion, ont voulu participer à l’atelier pour les aider à mieux comprendre ce monde : « On a beaucoup d’idées, beaucoup de motivation mais on ne sait pas du tout par où commencer, et nos études ne nous aident pas forcément à le faire. Ici, c’est super intéressant car c’est concret, on nous donne un avis sur nos idées et on nous donne les outils pour avancer. »