Bruxelles

Depuis novembre, l'identification et l'enregistrement des chats sont devenus obligatoires.

Depuis l'application en novembre 2017 de la loi concernant l'enregistrement et l'identification des chats domestiques, 1300 cas ont été enregistrés en trois mois.

Une question parlementaire à la fin de l'année dernière avait poussé les gouvernements à respectueusement recenser les enregistrements de félins domestiques dans leur région, et à réagir aux résultats peu satisfaisants. Depuis, les chiffres relatant le nombre d'enregistrements de chats sont très prometteurs. Preuve en est: en Région bruxelloise, la base de données Cat ID a recensé une augmentation de 262 chats enregistrés et identifiés en novembre, 424 en décembre et 614 en janvier.

Cette évolution réjouit la secrétaire d'Etat bruxelloise au bien-être animal Bianca Debaets (CD&V): "Quand ils s’évadent dans la nature, les chats ne connaissent pas de frontière. Il est donc logique d’avoir une base de données communes aux trois Régions du pays. L’identification et l’enregistrement obligatoires vont permettre de responsabiliser davantage les propriétaires, tout en leur offrant la chance de retrouver plus facilement leur chat."

Au printemps 2018, une grande campagne de sensibilisation sera lancée pour le grand public concernant l’importance de l’enregistrement et de la stérilisation des chats. A partir de ce moment-là, les chiffres devraient d'autant plus augmenter.