Le Conservatoire prend l’eau

Le Conservatoire prend l’eau
©JC Guillaume

Les concerts de la semaine ont été annulés. La verrière de la grande salle n’a pas résisté à la neige

BRUXELLES-VILLE Voici des années que le Conservatoire royal de Bruxelles attend une rénovation d’envergure. Dire qu’il est dans un piteux état est euphémique : des plafonnages se sont déjà écroulés, d’autres menacent de le faire. L’humidité y règne en maître et l’isolation thermique comme acoustique laissent à désirer.

Dernière tuile en date : le toit de la grande salle de concert n’est plus imperméable. Du coup, la scène et le parterre ont été inondés, mardi après-midi.

“Apparemment, la neige a été chassée par le vent et s’est infiltrée là où elle n’entre normalement pas. C’est étrange car des travaux de réfection du toit ont été entrepris par la Régie des bâtiments (propriétaire du bâtiment, NDLR), il n’y a pas longtemps” , explique Frédéric de Roos, directeur du Conservatoire royal de Bruxelles, qui parle de “rustines ponctuelles alors que le Conservatoire nécessite une rénovation complète avant qu’il ne devienne définitivement irrécupérable.”

Si ce dégât des eaux est dû aux conditions climatiques exceptionnelles, ça n’en reste pas moins, pour le directeur de l’institution du 30, rue de la Régence, “un signal d’alarme en plus”. “Chaque année, il y a un morceau de plafond qui tombe…”

Heureusement, dans ce cas précis, il n’y a pas de danger pour la sécurité. “Un expert de la Régie des bâtiments vient de passer. Il a conclu qu’il n’y avait pas de danger pour la stabilité de l’édifice.”

N’empêche ! Deux importants concerts ont dû être annulés hier et aujourd’hui pour le confort des musiciens et des spectateurs. En effet, la salle de concert reste encore très humide et certains sièges sont encore détrempés. “C’est dommage car le concert de l’Union des professeurs du Conservatoire était un événement attendu.”

Les lieux, qui ont accueilli le concours Reine Elisabeth avant, auraient besoin, étude à l’appui, d’un budget de 60 millions pour être remis à neuf (voir ci-contre). Nathan Gonze



© La Dernière Heure 2013

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be