Le stade de football national sera installé au Parking C

Rédaction en ligne

"Cette décision est un premier pas positif dans la candidature de Bruxelles pour accueillir le match d’ouverture de l’Eurofoot 2020"

BRUXELLES En vue de l'Euro 2020, le gouvernement bruxellois a fait savoir, par la voix de son ministre-président Rudi Vervoort, qu'il soutient l'implantation du futur stade de football national sur le site du parking C à l'arrière du Heysel.

Cette décision est importante en vue de la candidature de Bruxelles en tant que ville hôte de la coupe d'Europe 2020. Michel Platini ayant en effet annoncé que cette édition serait une Coupe d'Europe des villes. Quoi de plus normal dès lors de voir la capitale de l'Europe déposer une candidature en bonne et due forme, d'autant plus qu'aucun autre stade du Plat Pays ne remplit les normes UEFA ?

Cette décision est le fruit d'un accord entre la ville de Bruxelles et la Région de Bruxelles Capitale, entériné lors du séminaire du gouvernement bruxellois, à Ostende. Concrètement, il prévoit un élargissement de la mission Néo, le projet de réaffectation du plateau du Heysel. Ce choix semble logique puisqu'il n'y avait pas d'autres alternatives crédibles; d'autres sites auraient nécessité une dépollution des sols, ce qui n'est pas le cas dans le cas présent.

Les autorités de la Ville de Bruxelles, Freddy Thielemans, Bourgmestre, Alain Courtois, Premier Echevin en charge des Sports, et Philippe Close, Echevin en charge du Tourisme et des Finances "se réjouissent que cette décision ait été tranchée par le gouvernement bruxellois", font-ils savoir par voie de communiqué de presse. "Cette décision formelle va nous permettre d’avancer plus concrètement dans la réalisation du projet de réaménagement du plateau du Heysel", a expliqué Freddy Thielemans. Ce choix est déterminant pour le réaménagement de tout le plateau du Heysel.

Ce stade, qui comptera entre 40.000 et 60.000 places, devra accueillir les matches d'ouverture et de clôture de la compétition. "Cette décision est un premier pas positif dans la candidature de Bruxelles (pour ces matches)", a ajouté Alain Courtois.

Le gouvernement bruxellois défendra ce choix auprès de la Flandre, sur le territoire de laquelle ce terrain, propriété de la Ville de Bruxelles, est situé, et du gouvernement fédéral, a annoncé Rudi Vervoort entouré des ministres régionaux. "La Ville de Bruxelles restera partie prenante dans l’exploitation du nouveau stade", ont tenu à préciser les membres du gouvernement.

Le gouvernement de la Région de Bruxelles Capitale a par ailleurs également confirmé son engagement financier à hauteur de 150 millions d’euros dans le projet NEO, "pour faire aboutir un projet fédérateur et crucial pour le rayonnement international du Pays et de sa capitale".

La balle est maintenant dans le camp du Fédéral qui aura la responsabilité de lancer le projet.

Dans ce contexte, le secrétaire d'État bruxellois du Logement, Christos Doulkeridis, a annoncé que les ministres bruxellois soutenaient l'affectation future du site de l'actuel stade Roi Baudouin au logement, dont 15% à finalité sociale.

Les deux journées de travail de l'équipe gouvernementale bruxelloise ont également permis d'avancer sur l'affectation de plusieurs autres zones d'intérêt régional.

A Tour et Taxis, appelée à devenir une zone mixte bureaux-logements, le tracé de la future ligne de tram a été défini. Celui-ci rejoindra le site depuis la gare du Nord en empruntant la future passerelle Picard. Le site de Schaerbeek-Formation sera transformé en plate-forme logistique, celui de Schaerbeek-Josaphat sera affecté au logement, dont un tiers à finalité sociale.

A Reyers, c'est bien une "Cité des médias" et du logement qui est dans le viseur. Un concours international visant à réaménager l'entrée de Bruxelles, via l'E40, en boulevard urbain sera lancée avant les vacances parlementaires. Enfin, le gouvernement a décidé de mettre en place une zone économique franche le long du Canal. Les ministres bruxellois ont aussi décidé d'y implanter le futur Musée d'Art moderne et contemporain.


Le projet baptisé NEO prévoit la construction d’un nouveau quartier moderne et multifonctionnel au nord de Bruxelles, répondant aux spécificités du site et réhabilitant son histoire prestigieuse. Il prévoit d’y créer des fonctions multiples et variées, en capitalisant sur la présence de l’Atomium et du Palais des Expositions. Il est prévu d’y installer un centre de convention, un hôtel, un quartier commercial, des restaurants et cafés, une salle de spectacle, des logements, et infrastructures publiques (crèches, culture,…) ainsi que d’importants centres d’activités sportives et de loisirs. Les transports en commun y seront renforcés et les espaces verts y occuperont également une place prépondérante.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be