Bientôt une vraie radio dans le métro bruxellois

La Stib, qui diffuse déjà de la musique dans ses stations, veut diversifier ses contenus et interagir davantage avec ses usagers.

Anémone Hubaut
Une station de métro rhabillée, des affiches, des bus et des trams décorés… Durant tout le mois de juin, la Stib roule pour Bruxelles Formation. Avec le soutien de son ministre de tutelle Rachid Madrane, l’institut bruxellois de formation professionnelle lance une campagne de communication à l’attention des employeurs. Son but ? Mieux faire connaître ses services aux entreprises. Elle dès lors a confié à la Stib le soin de véhiculer aux quatre coins de la capitale son message destiné aux entreprises : vous cherchez l’oiseau rare ? Bruxelles Formation l’a formé pour vous.
Une station de métro rhabillée, des affiches, des bus et des trams décorés… Durant tout le mois de juin, la Stib roule pour Bruxelles Formation. Avec le soutien de son ministre de tutelle Rachid Madrane, l’institut bruxellois de formation professionnelle lance une campagne de communication à l’attention des employeurs. Son but ? Mieux faire connaître ses services aux entreprises. Elle dès lors a confié à la Stib le soin de véhiculer aux quatre coins de la capitale son message destiné aux entreprises : vous cherchez l’oiseau rare ? Bruxelles Formation l’a formé pour vous. ©© Bernard Demoulin

La Stib, qui diffuse déjà de la musique dans ses stations, veut diversifier ses contenus et interagir davantage avec ses usagers. Elle se fait discrète et vous accompagne dans les souterrains de Bruxelles, mais peu y prêtent attention. Pourtant, la musique dans le métro constitue un axe important de la communication de la Stib. Outre les messages informatifs, la sélection des chansons relève d’un choix stratégique. "Il ne s’agit pas seulement de combler le silence, mais d’offrir une ambiance agréable pour les utilisateurs", explique David Delcroix, directeur général d’iXidia.

Depuis 2007, cette société gère l’environnement musical du réseau de transports. "Nous avons déjà réalisé la sonorisation des métros de Rennes et Lille, nous avons donc une petite expérience dans le domaine", raconte-t-il. Si à ses débuts, l’entreprise française proposait une playlist essentiellement anglo-saxonne, elle a dû s’ajuster au caractère multiculturel de la capitale de l’Europe. "Nous nous sommes nourris de l’avis des voyageurs. Nous proposons désormais de la musique française, néerlandophone, allemande, espagnole, etc.", affirme le directeur.

La programmation musicale varie également en fonction du moment de la journée et des grands événements bruxellois, comme Couleur Café. À l’approche du festival, ne vous étonnez donc pas d’entendre Ghinzu, Arno ou Soprano en attendant votre métro. "On diffuse aussi des disques en avant-première pour faire découvrir de nouveaux artistes", ajoute David Delcroix.

Et les utilisateurs semblent satisfaits de la sélection de morceaux. "Une bonne partie des plaintes relatives à la musique est en fait introduite pour nous féliciter ou nous demander les playlists", affirme ainsi Françoise Ledune, porte-parole de la Stib.

À l’avenir , iXidia et la Stib espèrent développer une offre plus interactive avec le public. "Nous sommes en pleine réflexion pour faire évoluer l’outil. À long terme, l’idée serait de créer une véritable radio avec, par exemple, des informations et des jeux concours", annonce, enthousiaste, David Delcroix. La Stib n’en dit pas plus. Il faudra attendre septembre pour en apprendre davantage sur ces projets. " Nous sommes en train de préparer les 40 ans du métro bruxellois. Tout doit encore se mettre en place", indique Françoise Ledune. Les amateurs de musique devront donc s’armer de patience pour découvrir toutes ces nouveautés.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be