Bruxelles: La réforme des collectes toujours autant décriée

Les syndicats se disent insatisfaits de l’avancée des négociations à l’issue de la réunion avec Fadila Laanan (PS) ce vendredi.

S. N.
20141015 - BRUSSELS, BELGIUM: PS Fadila Laanan pictured during and Brussels region State Secretary of Civil Service, Spatial Development, Administrative Simplification, Statistics, Scientific Research and Sports Infrastructure Fadila Laanan (PS) pictured at a plenary session of the Brussels parliament, in Brussels, Wednesday 15 October 2014, with the political declaration of Brussels Minister President for the new parliamentary year 2014-2015. BELGA PHOTO THIERRY ROGE
20141015 - BRUSSELS, BELGIUM: PS Fadila Laanan pictured during and Brussels region State Secretary of Civil Service, Spatial Development, Administrative Simplification, Statistics, Scientific Research and Sports Infrastructure Fadila Laanan (PS) pictured at a plenary session of the Brussels parliament, in Brussels, Wednesday 15 October 2014, with the political declaration of Brussels Minister President for the new parliamentary year 2014-2015. BELGA PHOTO THIERRY ROGE ©BELGA

Les syndicats se disent insatisfaits de l’avancée des négociations à l’issue de la réunion avec Fadila Laanan (PS) ce vendredi.

Trois mois après sa mise en application, la réforme de la collecte des déchets continue de faire parler d’elle. Ce vendredi matin, une réunion avait lieu entre la secrétaire d’État chargée de la Propreté publique, Fadila Laanan (PS), et les syndicats, qui demandent à ce que cette réforme soit repensée.

"Les 24 engagements prévus pour combler les congés et les 16 prévus pour remédier aux tournées supplémentaires du mercredi ne vont pas régler les problèmes structurels. L’infrastructure actuelle permet seulement d’accueillir les 24 premiers engagés mais c’est tout. Les intérimaires qui viennent en renfort le mercredi doivent se déshabiller dans les couloirs car nous sommes déjà au complet dans les infrastructures", déplore Michel Piersoul, permanent SLFP pour Bruxelles Propreté.

Pour rappel, Bruxelles Propreté avait dû engager des intérimaires quelques semaines après l’entrée en vigueur de la réforme, à la suite du constat d’un manque de personnel le mercredi après-midi, lors des récoltes de sacs bleus.

Pour pallier les différents problèmes rencontrés, Michel Piersoul a proposé, dans un premier temps, de remettre une tournée nocturne pour les sacs jaunes. "Cela fait suite à une demande des commerçants. Cela ne nécessiterait pas de camion supplémentaire et, au contraire, cela permettrait de mieux utiliser les structures", confie Michel Piersoul.

Parmi les autres propositions mises sur la table, notons l’idée de collecter les déchets organiques au même moment que les sacs blancs et le passage de trois à cinq jours de tournée pour les sacs bleus. Mais, selon le délégué syndical, cette réunion s’apparentait à un "dialogue de sourds".

Du côté de la secrétaire d’État, on annonce le lancement, après Pâques, d’une analyse de risques. La prochaine concertation aura lieu le 27 mars.


Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be