Uccle: Lajoie et son équipe à Barcelone

Menacé d’expulsion il y a quelques mois, l’adolescent ucclois vient de participer à un tournoi de basket européen de haut niveau

Pa. D.
jeune basket Lajoie Malekusa
jeune basket Lajoie Malekusa ©Bauweraerts Didier

Menacé d’expulsion il y a quelques mois, l’adolescent ucclois vient de participer à un tournoi de basket européen de haut niveau.


L’équipe régionale des moins de 14 ans du club de basket-ball Uccle Europe s’est envolée vendredi dernier vers Barcelone, en Espagne, pour disputer un tournoi international de haut vol. Les jeunes Bruxellois ont, en effet, affronté des équipes parmi les meilleures d’Europe, comme le FC Barcelona et l’Apollo Amsterdam. Une invitation qui récompense les efforts de cette équipe qui n’a encaissé qu’une seule défaite, contre les Spirous de Charleroi, depuis le début de la saison.

Mais au-delà de la performance sportive, l’excursion barcelonaise vient surtout clore très positivement un chapitre plus sombre de l’histoire du club. Au mois de mars l’année dernière, un jeune adolescent et sa maman étaient menacés d’expulsion vers le Congo. Arrivé en Belgique alors qu’il n’était encore qu’un bébé, Lajoie Malekusa avait bénéficié d’un soutien immense de la part de son club de basket et de son école.

Une pétition avait rassemblé plus de 10.000 signatures. Et un demi-millier de personnes s’étaient rassemblées un dimanche au parc du Wolvendael pour réclamer la régularisation du garçon et de sa mère. La mobilisation a porté ses fruits puisqu’un titre de séjour d’une durée d’un an leur a finalement été accordé en juillet dernier.

À l’époque, Lajoie avait été présenté comme l’un des meilleurs joueurs de son club. "Il n’y a aucune discussion possible à ce sujet. Il avait été re marqué il y a trois ou quatre ans lors d’un match de gala du club où il accompagnait son cousin. Il évoluait sur le terrain avec énormément de facilité. La période durant laquelle il était menacé d’expulsion a été très compliquée. Il ne marquait plus et sa tête n’était plus vraiment sur le terrain. On voit à la manière dont il joue maintenant qu’il est libéré", commente le président du club, Mehdi Van Nuijs.

Voilà une sacrée revanche pour l’adolescent de 13 ans, qui a donc effectué son premier voyage hors de la Belgique pour aller affronter son équipe de basket préférée. Heureux, le joueur nous avait confié la veille du départ qu’il tenterait quand même de vaincre le Barça.

Au final, les Bruxellois ont été dépassés par la grande qualité de jeu des équipes adverses. Mais, pour le club ucclois, cela reste une grande fierté d’avoir emmené un groupe de dix jeunes à la découverte des meilleures équipes d’Europe.

Malgré cet épisode grisant, le président du club Uccle Europe précise que la vigilance est toujours de mise en ce qui concerne la situation de Lajoie. Le permis de séjour est renouvelable sous plusieurs conditions, dont celle d’occuper un emploi. Un comité de soutien a donc été mis sur pied pour aider la maman de Lajoie à trouver un emploi stable.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be