Bruxelles: Le 1819, le numéro pour les indépendants croule sous les demandes

En quatre ans, l'utilisation du service pour les entrepreneurs a doublé

H. G.
Bruxelles: Le 1819, le numéro pour les indépendants croule sous les demandes
©D. R.

En quatre ans, l'utilisation du service pour les entrepreneurs a doublé.


Le 1819, est un service destiné aux entrepreneurs bruxellois afin de leur venir en aide et de répondre à leurs questions. Il propose une offre ciblée pour informer et sensibiliser les personnes qui voudraient lancer leur business. Avec 8.000 demandes traitées en 2017, le 1819, le porte-drapeau de l'entrepreneuriat bruxellois, a fait face à près du double des demandes que lorsqu'il a été lancé, en 2014 avec une augmentation de plus de 90%.

"C'est à partir de 1819 qu'on entend les demandes, qu'on oriente les candidats starters indépendants, ceux qui ont des questions pour créer leur entreprise. D'une part son rôle est de réceptionner ces demandes et d'autre part c'est de renvoyer les indépendants vers les bonnes personnes", explique Didier Gosuin (Défi), ministre bruxellois de l'Emploi.

Mais le 1819, ce n'est pas qu'un numéro. Depuis 2017, un lieu physique accueille les personnes qui voudraient venir poser des questions directement ou recevoir des conseils. "Depuis sa création en mai 2017, plus de 700 personnes ont demandé conseil à l'Infopoint. On y retrouve un public très varié, allant des jeunes qui veulent se lancer aux plus de 50 ans qui souhaitent donner un nouvel élan à leur carrière. On constate aussi que ce lieu physique supprime les différentes barrières, numériques ou simplement liées aux langues", intervient  Annelore Isaac, directrice du service 1819.

En ce début de nouvelle année, l'heure était donc au bilan. Et les résultats sont plutôt encourageants. De 487 demandes par mois en 2016, le service est passé à 627 demandes par mois en 2017. Une autre petite victoire pour le monde de l'entrepreneuriat bruxellois: le nombre de femmes indépendantes qui ont fait appel au service est en nette augmentation. En effet, alors que celles-ci sont souvent mal représentées chez les entrepreneurs, elles représentent maintenant 45% des indépendants qui ont demandé un conseil. 

Tout au long de l'année, des semaines thématiques seront organisées pour répondre en profondeur à une thématique en particulier liée au monde de l'entrepreneuriat. Aujourd'hui se lance la semaine de l'indépendant sous le thème "Se lancer sans tout risquer". Au programme: les aides et les primes, le statut d'indépendant, les coopératives ou encore les lean start-up. 

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be