Uccle : Armand De Decker absent de la liste MR/Open-VLD

C'est le sénateur Jacques Brotchi qui poussera la liste MR/Open-VLD.

A. F.
Uccle : Armand De Decker absent de la liste MR/Open-VLD
©D.R.

C'est le sénateur Jacques Brotchi qui poussera la liste MR/Open-VLD.

Ce matin, le MR et l'Open-VLD ucclois ont présenté leur liste pour les élections communales du 14 octobre prochain. Surprise de taille : Armand De Decker n'y figure pas. La faute au Kazakhgate ? Le bourgmestre sortant Boris Dilliès a expliqué qu'il s'agissait-là de la volonté de M. De Decker puis que "l'heure est au renouvellement".

Armand De Decker
Armand De Decker ©BELGA


Pour le reste, le sénateur Jacques Brotchi poussera la liste. Derrière Boris Dilliès pointe Carine Gol-Lescot (2e) puis Jonathan Biermann (3e). Viennent ensuite Valentine Delwart, Eric Sax, Sophie François, Jean-Luc Vanraes, etc. Dans le genre renouvellement... A Uccle, c'est plutôt : on ne change pas une équipe qui gagne !

Cette conférence de presse était l’occasion pour l’actuel bourgmestre de dresser un bilan de législature. Il a ainsi rappelé que la criminalité a diminué de 30 %, que le budget a été maintenu à l’équilibre et que le taux de l’IPP est le plus bas de la Région, et que des actions ont été entreprises au niveau de la répression des incivilités. En outre, il a souligné que des travaux indispensables ont été réalisés pour lutte contre les inondations et assurer l’approvisionnement en eau, électricité et gaz.

Les grands axes du programme électoral sont fixés : tolérance zéro en matière d’incivilités, organisation de deux consultations citoyennes par an, centralisation de l’administration communale dans un seul bâtiment, appel à projets pour réaménager la place Saint-Job et rénovation ambitieuse de la chaussée d’Alsemberg, etc. Les libéraux s’engagent aussi à organiser un festival du développement durable et de l’économie locale et à mettre sur pied un centre d’excellence à vocation internationale dans le domaine du hockey.

Nous nous voulons innovants et ouverts… Notre famille politique s’est trompée en prônant le ‘tout à la voiture’tandis que d’autres se trompent en disant ‘tout au vélo’. En matière de mobilité, nous continuerons bien entendu à plaider pour le métro vers Uccle, mais en attendant, nous voulons mieux informer les habitants, avec la STIB et la SNCB sur les opportunités qu’elles offrent dans plusieurs quartiers”, a commenté Boris Dilliès.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be