Voici à quoi ressemblera le Conservatoire royal de Bruxelles (PHOTOS)

Les études sur la restauration du Conservatoire royal de Bruxelles ont officiellement été lancées.

Belga

Les études sur la restauration du Conservatoire royal de Bruxelles ont officiellement été lancées.

Le marché a été attribué à l'association momentanée des partenaires Origin-A2RC-FVWW, a annoncé mardi Didier Reynders (MR), ministre fédéral compétent pour Beliris, présent pour l'occasion. Le but de l'ouvrage est de restaurer la gloire du Conservatoire mais aussi d'en faire un bâtiment fonctionnel et un centre de formation performant. 

Le Conservatoire, joyau architectural installé au cœur de Bruxelles, date de 1872. Les bâtiments, de style néoclassique, sont disposés autour d'une cour d'honneur. Ils nécessitent toutefois une profonde rénovation, dans le respect de l'architecture originale. Le site est en outre classé dans sa quasi-totalité.

La première étape de cette étude sur la restauration prévoit une analyse historique et un état des lieux complet des bâtiments, un examen approfondi des besoins et des contraintes des utilisateurs, une analyse acoustique et une recherche spécifique pour la restauration d'un orgue d'une richesse unique, liste Beliris. Ce dernier date en effet de 1880.

Des travaux structurels pour les différents bâtiments seront nécessaires, de même que la mise aux normes des installations, le renouvellement des installations électriques, de chauffage et de ventilation et la requalification des lieux pour plus de confort pour les utilisateurs.

Les études devront également se pencher sur la restauration de la grande salle de concert et de ses équipements, la création d'une nouvelle salle de représentation pour la musique de chambre et d'une salle de répétition pouvant accueillir un orchestre symphonique ou encore l'aménagement de classes de cours et de master classes.

En agençant au mieux les fonctions au coeur du complexe, le site doit redevenir un lieu d'apprentissage de haute performance, ambitionne Beliris, qui dispose d'un budget de 2,35 millions d'euros pour mener les premières étapes du projet. La mission principale du bureau d'étude sera dès lors de comprendre de façon très fine le fonctionnement des institutions qui y travaillent afin d'établir un projet au plus proche des besoins des usagers, pour le traduire ensuite dans un projet de haute qualité.

Les premiers résultats des études sont attendus d'ici un an.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be