Élections communales à Ganshoren : Pierre Kompany souhaite s'attaquer aux problèmes de Mobilité

Il estime que de nombreuses choses peuvent être faites sans dépenser l'argent de la commune

H. G.
Élections communales: Pierre Kompany souhaite s'attaquer aux problèmes de Mobilité
©Bernard Demoulin

Il estime que de nombreuses choses peuvent être faites sans dépenser l'argent de la commune.


Au lendemain de son élection, le futur bourgmestre de Ganshoren, Pierre Kompany (ProGanshoren), a déjà des projets pour lui et son équipe en vue de la prochaine législature, après avoir créé sa coalition avec la LB de Stéphane Obeid et Défi emmené par Gregory Rase. Et si les résultats n'étaient pas joués d'avance, l'élu explique quand même que "quand on se présente en tant que tête de liste, on s'y attend" au poste de bourgmestre. Il estime ainsi avoir gagné le match comme il aime à l'expliquer.

"J'éprouve un réel sentiment de plaisir, ce qui est arrivé est un réel plaisir. Il était temps que cela arrive. Il était temps de répondre aux attentes de la population et de montrer un nouveau visage de la commune", souligne-t-il. Et un nouveau visage, on peut dire que ça en est un puisqu'en étant élu, il devient par la même occasion le premier bourgmestre d'origine subsaharienne de Bruxelles et même de Belgique.

Au niveau de ses ambitions pour Ganshoren, il ne souhaite pas trop s'avancer avant d'avoir installé le nouveau conseil communal et d'en parler avec ses nouveaux partenaires. Mais il estime que de nombreuses choses simples peuvent être faites rapidement, sans dépenser les sous de la commune. Il souhaiterait notamment s'attaquer aux problèmes de mobilité, principalement sur Charles-Quint, une des entrées principales de Bruxelles.

L'intergénérationnel est aussi un domaine dans lequel il voudrait s'investir. Il souhaite faire de Ganshoren une commune amie des aînés tout en faisant le lien avec la jeunesse qui se fait de plus en plus présente dans l'Ouest de Bruxelles. "Tout ce qu'on a comme richesse vient de ces aînés et il faut que les jeunes connaissent cette histoire. Une manière de bien faire ce lien entre les générations est d'aller à la rencontre des gens et je serai moi-même sur le terrain", annonce-t-il.

Pour rappel, il passera la main à mi-mandat à Jean-Paul Van Laethem (1.048 voix de préférence) conformément à un accord pré-électoral.


Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be