Molenbeek : Le tapis rouge déployé sur 2 km serait illégal

Selon l’opposition CDH, les installations ont été réalisées sans respecter la législation sur les marchés publics.

Molenbeek : Le tapis rouge déployé sur 2 km serait illégal
©DR

Selon l’opposition CDH, les installations ont été réalisées sans respecter la législation sur les marchés publics.

Depuis plus d’une semaine, un tapis rouge de 2 000 mètres de long a été installé sur les trottoirs de la chaussée de Gand ainsi que ceux de la rue de Ribaucourt, dans la commune de Molenbeek.

Outre le tapis, plusieurs décorations de Noël ont également été installées, comme des spots lumineux dans les arbres, sur les façades, ou des illuminations en tous genres. Montant total de ces installations : 27 500 euros.

Une série de règles contournées

Mais selon le chef de groupe de l’opposition CDH au conseil communal, cette initiative a été réalisée sans respecter la législation sur les marchés publics. "Toute une série de règles administratives ont été contournées. Normalement, c’est l’ASBL COM2MOLEM, qui va changer de nom pour s’appeler ‘Millenium’, qui est l’ASBL paracommunale dont l’enveloppe de 70 000 euros est censée répondre à des appels à projets pour les illuminations de fin d’année. Ce qui n’a pas été fait, fustige Ahmed El Khannouss. Il s’avère que comme l’enveloppe budgétaire dont dispose le département du développement économique n’a pas été utilisée jusqu’au mois de novembre, ils ont paniqué et se sont mis en infraction en contournant une série de règles. C’est un collaborateur de l’échevin qui a acheté les 2 000 mètres de tapis à 4 euros le mètre sans passer par un appel à projets, mais en faisant directement appel à deux associations de commerçants pour camoufler le tout. J’ai dès lors fait les vérifications d’usage et il s’avère effectivement que toutes les règles légales ont été enfreintes."

L’échevin en charge du Commerce et de l’Économie Amet Gjanaj (PS) parle lui d’une "tempête dans un verre d’eau". "C’est du bruit pour rien. Il s’agit d’un partenariat avec les deux associations susmentionnées, ni plus ni moins. Nous leur avons donné une mission bien claire et établie et la commune vérifiera toutes les factures. Les procédures ont bien été respectées, car c’est une mission donnée pour compléter les illuminations de fin d’année en donnant de la visibilité à ces noyaux commerçants, conclut-il. Si nous n’avons pas fait appel à l’ASBL Millenium, c’est simplement car les budgets sont seulement maintenant en train d’être débloqués suite à une situation héritée de la précédente législature. Les comptes vont bientôt être débloqués et en attendant, nous avons donc puisé dans l’enveloppe du département du développement économique pour procéder à ces installations."

A. F.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be