Des subsides pour plus d’espaces de liberté pour chiens

Le label "commune respectueuse du bien-être animal" sera bientôt lancé.

Mathilde de Kerchove
Des subsides pour plus d’espaces de liberté pour chiens

Le label "commune respectueuse du bien-être animal" sera bientôt lancé.

On estime qu’environ 100 000 chiens vivent à Bruxelles. Une population canine non négligeable qui nécessite l’installation de plus d’espaces de liberté, afin que les chiens puissent gambader, les oreilles au vent, en toute tranquillité.

C’est d’ailleurs la volonté des députés MR Dominique Dufourny et David Weytsman ainsi que de la députée CD&V Bianca Debaets. Ensemble ils ont introduit une proposition de résolution au Parlement bruxellois qui va dans cette direction. Les trois élus souhaitent en effet doubler le nombre d’espaces de liberté pour chiens dans la région bruxelloise. Aujourd’hui, on compte 55 zones dans lesquelles les propriétaires de chiens peuvent laisser courir ceux-ci. Selon les députés, elles sont réparties de manière inégale sur le territoire, de tailles diverses et peu mises en avant.

"Comme les autorités bruxelloises ont annoncé vouloir faire du bien-être animal une question importante de cette législature, je trouve qu’il est essentiel d’augmenter le nombre de ces espaces, et ce en collaboration avec les communes aussi, les parcs étant gérés soit par Bruxelles Environnement, soit par les communes", explique le député et conseiller communal David Weytsman. "Il faut aussi harmoniser les horaires d’ouverture et mieux communiquer sur ces espaces auprès des Bruxellois mais également auprès de nombreux touristes qui sont aussi demandeurs. Car cela ne sert à rien de créer des espaces spécifiques que personne ne connaît ou que personne n’utilise."

De son côté, le ministre du Bien-être animal Bernard Clerfayt (Défi) assure également la volonté du gouvernement d’augmenter ces espaces. "Nous n’allons pas nous enfermer dans des chiffres et parler de doubler ou tripler les espaces dédiés aux chiens", explique-t-il. Cependant, le gouvernement aimerait lancer d’ici peu un appel à intérêts pour le label "commune respectueuse du bien-être animal".

Chacune des 19 communes pourra demander à obtenir ce titre à condition de remplir 11 critères de bien-être pour les animaux. Parmi ceux-ci, notamment, l’ouverture d’au moins un espace de liberté pour chiens, une gestion des chats errants et une prime pour la stérilisation des animaux domestiques.

En même temps que l’obtention du label, ces communes peuvent également recevoir un subside d’un montant maximal de 7 000 euros et de maximum 4 000 par action qui répondrait à un critère. Ainsi, une commune peut demander 4 000 euros à la Région pour ouvrir un espace pour chiens.

"Par ailleurs, nous voulons aussi créer ces lieux au sein même des parcs régionaux", poursuit le ministre. Pour ce faire, le cabinet est en discussion avec celui du ministre de l’Environnement Alain Maron (Ecolo), en charge des parcs de la région.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be