Douze résidents hospitalisés au Home La Cambre, deux positifs au coronavirus : “Toutes les mesures ont été prises”

La maison de repos bruxelloise est en confinement. Deux personnes sont dans un état critique.

El Massaoudi Sarra
Home
©© Bernard Demoulin

La maison de repos bruxelloise est en confinement. Deux personnes sont dans un état critique.

Devant l’entrée, un sac de courses à la main, Bob et Liliane font face à une porte close. Après quelques minutes d’attente, un membre du personnel les accueille, leur permettant d’entrer dans le sas de la maison de repos et de soins. Ils en ressortent moins de deux minutes plus tard, les mains vides. "Ils vont lui transmettre les victuailles, on ne peut rien faire de plus pour l’instant."

Excepté pour les résidents en fin de vie, les visites ne sont plus autorisées au home La Cambre, à Watermael-Boitsfort. L’établissement a été placé en confinement hier, après qu’un foyer de Covid-19 y ait été détecté. Douze résidents ont été hospitalisés depuis mercredi soir. Parmi eux, deux personnes sont atteintes du coronavirus et deux autres sont dans un état critique sans que l’on sache s’ils sont porteurs ou non du virus. Les autres se trouvent dans un état stable et restent sous surveillance.

Seuls les membres du personnel peuvent entrer et sortir des bâtiments. À l’intérieur, les résidents présentant des symptômes sont isolés dans leur chambre. Les autres peuvent circuler dans leur couloir. "Toutes les mesures nécessaires ont été prises au sein du bâtiment" , assure le directeur de l’établissement Thibaut Chevrier. "Nous avons compartimenté nos services pour éviter les circulations verticales." Trois fois par jour, le matin, le midi et le soir, la température des résidents est prise afin de s’assurer du bon état de santé. "En fonction des résultats, nous voyons s’il y a lieu d’hospitaliser ou pas."

Le médecin conseiller de l’établissement Michel Hanset explique de son côté pourquoi les mesures de confinement ont été décidées : "Il n’est pas utile de mettre la maison de repos en quarantaine. Nous avons affaire à des situations de familles monoparentales et il n’est humainement pas possible de séparer des enfants de leurs parents. Nous estimons que le confinement est la meilleure solution pour nos collaborateurs."

"Le service d’inspection de la Commission communautaire commune de Bruxelles-Capitale (Cocom) est en contact avec la direction" , précise le cabinet du ministre bruxellois de la Santé Alain Maron (Ecolo). "Le nombre de cas et l’état de santé des patients est vérifié heure par heure. La maison de repos bénéficie du soutien de l’hôpital Saint-Pierre."

Les services d’Iriscare, l’organisme d’intérêt public bicommunautaire qui gère le secteur de la santé et de l’aide aux personnes âgées à Bruxelles, "suivent également la situation en temps réel" pour évaluer si des mesures logistiques et de gestion doivent être prises pour soutenir la maison de repos et les résidents.

Plusieurs proches de résidents se sont rendus au home ce jeudi afin de leur apporter vêtements et nourriture. C’est le cas de Bob et Liliane, dont la sœur de 70 ans y réside. "Elle ne panique pas trop. On l’a eue au téléphone, elle dit que ça va, elle mange et a ses soins comme d’habitude" , confient-ils, rassurés.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be