Sandro, restaurateur au quartier européen : “Le télétravail généralisé à la Commission ? Un nouveau coup de massue”

Sandro réalisait 60 % à 80 % de son chiffre d’affaires avec les travailleurs de la Commission.

L’annonce de la pérennisation du télétravail au sein de la Commission européenne est "un nouveau coup de massue pour nous", explique le patron du restaurant-traiteur Da Sandrino. "Cela fait 25 ans que je suis installé, ici, rue de l’Industrie. Ma clientèle, c’est 80 % de...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité