Au moins 762 personnes mortes dans les rues de Bruxelles en 15 ans

En 15 ans, au moins 762 personnes sont mortes dans les rues de la Région bruxelloise, selon le recensement du collectif les Morts de la rue, cité par Le Soir mercredi. "Nous imaginons qu'il y a plus de morts de la rue que cela puisque l'information du décès ne remonte pas forcément toujours jusqu'au collectif", commente Florence Servais, coordinatrice de ce collectif qui veille à organiser des funérailles aux sans-abri depuis 2005.

Au moins 762 personnes mortes dans les rues de Bruxelles en 15 ans
©DEVOGHEL BRUNO

Après 15 ans d'activité, il tire un premier bilan. L'un de ses premiers constats est justement que" les décès des (ex-)habitants de la rue surviennent toute l'année. Il n'y en a pas plus en hiver qu'en été. Dès lors, il faut s'écarter d'une politique du thermomètre et proposer de réelles solutions structurelles, amenant un changement profond et durable pour les personnes sans abri et leurs conditions de vie".
Entre 2005 et 2020, 518 cérémonies ont été organisées pour les morts de la rue. Au total, 57 % de ces cérémonies ont été organisées par ou en collaboration avec le collectif. Quarante pour cent ont été organisées par la famille du défunt et 144 personnes ont été rapatriées vers leur pays d'origine (Maroc et Pologne).
"Nous apprenons le décès de presque huit fois moins de femmes que d'hommes alors que près de 25 % des habitants de la rue sont des femmes", illustre aussi Delphine Struyf, chargée de communication.
Les chiffres du collectif démontrent également que les Belges décèdent souvent à l'hôpital (45 %), en maison de repos (11 %) ou en logement (16 %) tandis qu'il est plus courant que les personnes d'origine roumaine, polonaise et marocaine décèdent en rue ou dans d'autres espaces (semi-)publics. Une donnée qui témoigne des difficultés pour les personnes issues de la migration à trouver un logement et à avoir accès aux soins et à leurs droits.


Disclaimer: Belga diffuse quotidiennement des dépêches reprenant des informations provenant d'autres médias. Ces dépêches sont identifiables par le mot-clé PRESS. Belga ne peut toutefois pas être tenu pour responsable de ces informations fournies par d'autres médias. Merci aux rédactions qui les utiliseraient de toujours citer la source exacte des informations relayées par Belga.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be