Sept plaintes contre des maisons de repos Orpea, l'an dernier à Bruxelles: Alain Maron prévoit des sanctions

Les plaintes concernait "des problèmes avérés au niveau des soins et de l’hygiène, de la nutrition, du manque de personnel, ou encore du manque d’animations et d’encadrement extra-soignant". Quatre nouvelles inspections vont être menées très rapidement.

M. L.
Sept plaintes contre des maisons de repos Orpea, l'an dernier à Bruxelles: Alain Maron prévoit des sanctions
©BELGA

En 2021, 7 maisons de repos du groupe Orpea situées sur le territoire régional bruxellois ont fait l'objet de plaintes. Vu la nature de ces plaintes, des inspections sur place ont été diligentées dans quatre d'entre-elles, fait savoir le ministre bruxellois en charge du dossier Alain Maron (Ecolo), dans un communiqué. Ces quatre mêmes maisons de repos vont faire l'objet d'un nouveau contrôle dans les plus brefs délais. Une attention particulière sera portée sur "les éléments concernant la nutrition, les soins et les normes de personnel".

Les plaintes introduites l'an passé concernent "des problèmes avérés au niveau des soins et de l'hygiène, de la nutrition, du manque de personnel, ou encore du manque d'animations et d'encadrement extra-soignant", poursuit le cabinet du ministre bruxellois. "Ces contrôles ciblés s'inscrivent dans la politique globale de contrôle et d'inspection, et vient donc en complément des contrôles déjà effectués, et à venir."

Pour mémoire, le groupe Orpea rassemble 21 maisons de repos et une résidence service sur le territoire régional bruxellois.

Bientôt, des vraies sanctions pour les maisons de repos bruxelloises en infraction

Pour Alain Maron, "les constats posés par le travail d'investigation de la presse française doivent résonner comme des signaux d'alarme : l'accompagnement des aînés doit évoluer ! Il n'est pas acceptable que des pratiques malveillantes s'inscrivent structurellement dans le fonctionnement de certaines institutions. Nous mettons tout en œuvre à court et moyen terme pour enrayer cette logique".

Un avant-projet d'ordonnance réorganisant le secteur est sur la table du gouvernement ce jeudi (2e lecture). "Il vise notamment à rééquilibrer l'offre entre les maisons de repos publiques et associatives d'une part, et les maisons de repos commerciales d'autre part, et ce afin d'assurer la liberté de choix des personnes au moment d'opter pour une maison de repos d'un type ou l'autre. Par ailleurs, ce texte prévoit pour la première fois une séries de sanctions intermédiaires permettant aux pouvoirs publics de prendre les mesures nécessaires envers les institutions en tort."

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be