Prix de l'énergie : Les 19 CPAS bruxellois demandent l'élargissement du statut de client protégé

Plus de fonds et des mécanismes pour toucher un public plus large, voici les demandes formulées par les 19 présidents des CPAS bruxellois à la Région et au gouvernement fédéral.

M.D.
Prix de l'énergie : Les 19 CPAS bruxellois demandent l'élargissement du statut de client protégé
©DR

Ils se sont réunis ce vendredi matin en présence du ministre bruxellois de l’Énergie Alain Maron (Ecolo) et de Karine Lalieux (PS), ministre fédérale à l'Intégration sociale et la Lutte contre la pauvreté.

Les présidents des 19 CPAS de Bruxelles, inquiets de la crise de l'énergie, demandent à la région l'élargissement du statut de client protégé. Les présidents souhaitent le rendre plus simple d'accès et plus automatique mais aussi l'ouvrir aux petits indépendants en difficulté financière. Cet outil est "toujours sous-utilisé en Région de Bruxelles-Capitale par les ménages précarisés." Il offre pourtant des garanties d'accès à l'énergie et un répit dans le remboursement des dettes pour les personnes en médiation avec leurs fournisseurs. En réalité, la veille de la réunion des présidents, le gouvernement bruxellois s'était déjà accordé sur l'élargissement des conditions d'accès au statut.

Plus de fonds pour leur mission

La conférence des présidents réclame, cette fois-ci au fédéral, une réforme du financement du Fonds gaz électricité. Ce fonds doit permettre aux CPAS de réaliser leur "mission de guidance et d'aide sociale financière dans le cadre de la fourniture d'énergie aux personnes les plus démunies." Privés de l'indexation de cette enveloppe entre 2012 et 2019, les CPAS bruxellois demandent une réforme qui prenne notamment en compte le coût réel "de l'exécution des missions d'apurement des factures non payées."

En attendant cette réforme, les CPAS souhaitent le maintien des mesures exceptionnelles notamment de l'extension du tarif social à tous les Bénéficiaires de l’intervention majorée (BIM).

Enfin, toujours dans une démarche de simplification, les 19 veulent une harmonisation des mécanismes d’aides sociales pour des consommateur de diverses sources de chauffage et d’énergie (gaz, électricité, mazout),

Région bruxelloise : une population déjà fragilisée

Ce vendredi, la conférence des présidents a pris soin de rappeler les caractéristiques de la région bruxelloise. "En 2019, 27,6 % des ménages bruxellois étaient touchés par la précarité énergétique [...] 31 % de la population y vivaient sous le seuil de pauvreté, contre 10 % en Flandre et 18 % en Wallonie." Une situation qui s'est dégradée suite au covid et que la crise des prix de l'énergie ne va pas arranger.

Il y a quelques semaines, Khalid Zian, président PS du CPAS de la commune de Bruxelles nous expliquait avoir noté une augmentation de 40 % pour la facture énergie des bénéficiaires du tarif social et de 260% pour un non bénéficiaire en janvier 2022 par rapport à janvier 2020.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be