Le plan pour "attirer le beau Bruxelles" à Uccle laisse les commerçants sceptiques : “on devrait plutôt aider ceux qui veulent rester”

La commune propose à partir du 1er juin une enveloppe pouvant grimper jusqu'à 5 000 euros pour l’installation d’un nouveau commerce.

Maël Duchemin
Le plan pour "attirer le beau Bruxelles" à Uccle laisse les commerçants sceptiques : “on devrait plutôt aider ceux qui veulent rester”
©Marie Russilo - Didier Bauweraerts
Avec une nouvelle prime de 5 000 par nouvelle enseigne, la commune d'Uccle veut attirer "le beau Bruxelles" sur son territoire, annonçait...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité