Ils parcourent la Senne souterraine en kayak : "elle n'est pas en bonne santé"

Mardi, dans un terrain vague situé dans le quartier de la gare du Midi, une trappe s’ouvre, quatre kayaks s’y engouffrent et tombent dans la Senne. L’association Canal It Up, œuvrant pour une meilleure qualité des eaux bruxelloises, a traversé la capitale dans nos eaux usées. Sous terre, le constat est clair, là où il n’y a pas de lumière, la Senne ne peut pas être en bonne santé.

Anciaux Sylvain
Ils parcourent la Senne souterraine en kayak : "elle n'est pas en bonne santé"

En 1870, Jules Verne publiait Vingt Mille Lieues sous les mers. (Presque) la même année, la Senne était refermée car la rivière bruxelloise était devenue un véritable égout à ciel ouvert, propageant des maladies et posant un risque d'inondations.

Ce mardi, dans un terrain vague situé dans le quartier de la gare du Midi, une trappe s’ouvre, quatre kayaks s’y engouffrent et tombent dans la Senne. L’association Canal It Up, œuvrant pour une meilleure qualité des eaux bruxelloises, a traversé la capitale dans nos eaux usées. Sous terre, le constat est clair, là où il n’y a pas de lumière, la Senne ne peut pas être en bonne santé.

Dans les eaux qui coulent sous nos pieds, il n'y a de place que pour les mouches, les araignées et les crabes chinois à mitaines. "La rivière reçoit chaque année des millions de mètres cubes d'eaux usées via des déversements en temps de pluie, soit environ 10 millions de mètres cubes pour la Senne et le canal réunis. La Senne ne pourra jamais être complètement saine si nous continuons à y déverser nos eaux usées", explique l'association.

En octobre dernier, le ministre de l'Environnement Alain Maron (Ecolo) chaussait les bottes en caoutchouc pour présenter l'un des premiers tronçons de la Senne à ciel ouvert, non loin du port de Bruxelles. Les navigateurs souterrains sont repassés par là ce mardi. "Ce qui frappe, c'est le nombre de lingettes humides et autres déchets qui restent accrochés dans les plantes sur les berges, triste cadeau des déversements d'égout."

Encore pire quand c’est à ciel ouvert

Dans les tubes de béton lissé par lesquels passe la Senne, les déchets de nos canalisations n'ont pas la possibilité de s'accrocher. Les campagnes de sensibilisation enclenchées depuis des années ne suffisent pas, quelle solution alors pour une Senne plus saine ? "Ouvrir les bassins d'orage, conseille Pieter Elsen de Canal It Up. Actuellement, les bassins d'orage restent fermés quand il pleut. Il faut les ouvrir mais ça n'est pas suffisant. Alain Maron veut organiser une gestion dynamique ainsi qu'une gestion intégrée des eaux de pluie. C'est bien, mais il n'y a pas d'objectif clair pour le moment."

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be