La féminisation attendra : les traducteurs du parlement dépassés par l’ordonnance taxi

La commission Egalité des chances a été annulée ce mardi, et son ordre du jour reporté. En cause : l’urgence de l’ordonnance "taxi" et l'absence de traducteurs disponibles.

M.D.
La féminisation attendra : les traducteurs du parlement dépassés par l’ordonnance taxi
©BELGA
Ils sont huit pour tous les travaux législatifs du parlement bruxellois. Cinq traducteurs et un relecteur pour le néerlandais, un traducteur et un relecteur pour le français. Et ces petites mains de l'ombre ont récemment été débordées. Avec les 40 amendements apportés à l'ordonnance taxi en commission et le fait que le texte passera en urgence au vote en séance plénière vendredi, il a fallu hiérarchiser : "l'ordonnance passe avant la résolution".

La "proposition de résolution visant à féminiser la fonction publique régionale bruxelloise" du chef du groupe Écolo John Pitseys n'a donc pas été traduite pour la commission de l'égalité des chances et droits des femmes de ce mardi. Impossible...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité