Woluwe-Saint-Lambert supprime ses classes de neige, jugées trop chères pour les finances communales

Une pétition de parents d'élèves de l'école Princesse Paola veut maintenir l'activité, qui coûte entre 250 000 et 3000 000 euros à la commune chaque année.

Woluwe-Saint-Lambert supprime ses classes de neige, jugées trop chères pour les finances communales
©PHOTONEWS

Une pétition contre la fin des classes de neige pour les sixièmes primaires des écoles communales de Woluwe-Saint-Lambert est en train de faire son petit chemin sur le net. Lancée par l'association des parents école Princesse Paola, elle a déjà récolté plus de 400 signatures. Chaque année, plusieurs centaines d'élèves de sixième primaire des écoles communales woluwéennes partent skier en Suisse pendant douze jours. Dont coût pour les parents : 600 euros. Donc coût pour la commune : environ 200 euros par enfant soit entre 250 000 et 300 000 euros par an, dévoile la RTBF ce matin. "On vit des moments budgétaires difficiles dans toutes les communes", avance Olivier Maingain (DéFI), bourgmestre, en charge de l'Enseignement francophone. "On réduit donc certaines dépenses", commente-t-il à nos confrères, confirmant l'abandon des classes de neige dès l'année scolaire prochaine, 2022-2023.

"Affirmer que l’offre pédagogique et l’enseignement de Woluwe-Saint-Lambert sont en régression constante ne serait qu’un euphémisme."

Les auteurs de la pétition posent plusieurs arguments en faveur du maintien des classes de neige, liés au développement personnel de l'enfant, à l'amélioration de la cohésion au sein du groupe, à l'attractivité de l'établissement, etc. Plus surprenant, les auteurs de la pétition assurent que "ce voyage est d'ailleurs l'occasion de sensibiliser par rapport à la fragilité de la nature environnante et au changement climatique qui va avoir de grosses répercussions sur les zones montagneuses et la neige en particulier". Soit.

Néanmoins, ils déplorent le fait qu'"il y a 25 ans, les écoles communales proposaient non seulement des Classes de Neige, mais aussi des Classes de Mer, et des Classes Patrimoines. Ces deux dernières ont déjà disparu. Les Classes Vertes se font sans séjour sur place. Woluwe-Saint-Lambert n'offre donc plus aucun séjour résidentiel pour les enfants de ses écoles – au contraire de la plupart des autres écoles bruxelloises faut-il le signaler. Affirmer que l'offre pédagogique et l'enseignement de Woluwe-Saint-Lambert sont en régression constante ne serait qu'un euphémisme".

Quatre jours de classes vertes en Wallonie.

Les parents d'élèves mécontents proposent dès lors quelques pistes de solution comme la réduction du nombre de jours afin de limiter le coût global pour la commune - par exemple de 12 jours actuellement à 8 jours -, des mécanismes de financement mis en place au sein des écoles afin d’aider les familles ayant des difficultés financières ou un choix de stations de ski moins éloignées afin de réduire le temps de parcours et ainsi réduire l’impact écologique et économique.

La commune maintient les classes vertes de quatre jours en Wallonie. Celles-ci coûtent 150 euros par enfant, commune et parents finançant chacun une moitié. "Nous avons déjà organisé cela, dans une grande ferme et les enfants étaient très contents. Faut-il donc nécessairement aller à plus de 1000 kilomètres ?", se demande encore le bourgmestre woluwéen.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be