Cinq ans après l'arrivée de Macron au pouvoir, les Français reviennent à Bruxelles : "beaucoup font actuellement le chemin inverse"

Le réseau d’agences spécialisées dans l’immobilier luxueux “Barnes” constate un retour des Français dans les biens immobiliers haut de gamme

Cinq ans après l'arrivée de Macron au pouvoir, les Français reviennent à Bruxelles : "beaucoup font actuellement le chemin inverse"
©Barnes

Le réseau d'agences spécialisées dans l'immobilier luxueux Barnes constate un retour des Français dans les biens immobiliers haut de gamme. Le chiffre d'affaires de son pôle bruxellois grimpe de 20 % par an, annonce l'agence immobilière à l'occasion de la publication d'une analyse du secteur bruxellois. "Verdure, proximité avec la ville et la campagne, prix attractifs par rapport aux autres capitales européennes : l'immobilier du luxe à Bruxelles se porte bien. Et les Français y sont pour quelque chose", annonce l'agence.

"Le luxe de l’espace"

"Pour un montant comparable, vous pouvez acheter quasi trois fois plus de surface de vie intérieure et extérieure à Bruxelles que dans les autres capitales européennes, où les superficies moyennes offertes sont bien plus réduites et les prix au mètre carré bien plus élevés", explique Frédérique Pauporté, directrice de Barnes Bruxelles. "Pour les Français, dont les familles sont souvent plus nombreuses, c'est un atout qui fait mouche, surtout depuis la pandémie."

Un type de biens se démarque aussi dans les souhaits de sa clientèle :

“les maisons avec jardin proches du centre-ville d’une surface comprise entre 300 et 800 m² pour un prix moyen de 1,5 à 2 millions d’euros. Cela donne pour un bien haut de gamme environ 5 000 euros/m², allant de 3 000 euros/m² pour un bien à rénover à 7 000 euros/m² pour un bien sans défaut.”

Niveau localisation : Uccle, Ixelles, Woluwe, Etterbeek, le quartier européen, Bruxelles Centre, le haut de Saint-Gilles et le haut de Forest sont plébiscités par la clientèle fortunée.

Du côté du marché locatif, l'agence avait observé un retour en France de certains expatriés lors de l'élection d'Emmanuel Macron en 2017. "

Beaucoup font actuellement le chemin inverse : attirés par la qualité de la vie bruxelloise, par la bonne gestion de la crise sanitaire, par la verdure qui caractérise de nombreux quartiers huppés de la capitale belge, ils s’installent ou se réinstallent à Bruxelles."

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be