Molenbeek, première commune de Belgique à adopter une taxe sur les caisses automatiques de supermarché

La mesure, proposée par l'échevin libéral, rapportera 77 000 euros par an à la commune.

Sylvain Anciaux
Molenbeek, première commune de Belgique à adopter une taxe sur les caisses automatiques de supermarché
©BELGA

Petite innovation, mercredi soir, au conseil communal de Molenbeek où l’échevin des Finances Georges Van Leeckwyck (MR) a proposé un règlement visant à taxer les caisses automatiques des supermarchés.

C'est une première en Belgique. Au total, ce sont quatorze caisses automatiques de supermarché qui sont recensées sur deux magasins de la commune. Pour chaque taxe, la grande enseigne devra débourser 5 500 euros, soit un total de 77 000 euros sur la première année. Une somme relativement négligeable à première vue pour la commune, dont certains conseillers de l'opposition l'ont fait remarquer. "On sait que ce sont des petits montants. Si on savait comment faire rentrer plus d'argent massivement, on le ferait", avoue Georges Van Leeckwyck. Saluant la mesure, le socialiste Jamal Ikazban ne s'inquiète ni du montant, ni de voir les entreprises partir. "Une taxe n'a pas que pour objectif de ramener de l'argent dans les caisses, mais également de faire changer les mentalités." Fière de cette mesure, la bourgmestre a précisé "être dans un dispositif extrêmement dissuasif'.

Cette nouvelle taxe, visant les grandes entreprises plus que les petits commerçants, a séduit 28 des 32 votants. Sale soirée pour les grandes enseignes à Molenbeek, puisque la commune s’est également attaquée, toujours via des propositions de Georges Van Leeckwyck, qui a également introduit une taxe sur la publicité sur la voie publique, sur l’affichage public et sur les tournages de publicités et de films.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be