Zone basse emission de Bruxelles : le retour des amendes dès ce vendredi 1er juillet

Un délai est toutefois accordé à ceux qui pourront apporter la preuve d’une commande de nouveau véhicule passée avant le premier janvier dernier. Au premier semestre, 50.000 véhicules étaient en infraction.

Y. N.
Zone basse emission de Bruxelles : le retour des amendes dès ce vendredi 1er juillet
©Belgaimage

La tolérance pratiquée à Bruxelles depuis le mois de janvier sera bientôt du passé : dès ce vendredi, des milliers de véhicules diesel répondant à la norme Euro 4 seront définitivement interdits de circuler en région bruxelloise. En cause, la nouvelle étape de la Low Emission Zone (LEZ) de Bruxelles dont l'obectif est de progressivement interdire l'accès en région bruxelloise aux véhicules polluants.

La première étape avait été lancée en 2018 avec l’interdiction des véhicules répondant, au mieux, à la norme Euro 1. Depuis, les interdictions se sont multipliées pour arriver à celle des véhicules propulsés au diesel et répondant à la norme Euro 4. Mais, comme à chaque fois, une tolérance de trois mois était accordée, les sanctions ne devant tomber qu’à partir du 1er avril.

Fin mars toutefois, le gouvernement bruxellois décidait de prolonger la marge de tolérance, la repoussant au 1er juillet, en raison, entre autres, des délais de livraison importants pour les véhicules neufs.

A partir de ce vendredi, cette tolérance ne vaudra plus. Et des amendes de 350 € par trimestre pourront sanctionner les automobilistes dont le véhicule ne répond plus aux normes. En 2020, 12.321 amendes avaient été dressées et 16.642 en 2021.

En 2022, les amendes devraient être moins nombreuses au vu de la période de verbalisation de six mois, contre neuf en 2021. Les problèmes de livraison subsistant, le gouvernement bruxellois s'est toutefois accordé pour prolonger au-delà du 1er juillet la période d'avertissement pour les propriétaires de véhicules diesels Euro 4 qui pourront apporter la preuve d'une commande de nouveau véhicule passée avant le premier janvier dernier.

Durant les six premiers mois de l’année, pas moins de 56.111 ont reçu un avertissement - sans sanction, donc - pour avoir rouler avec un véhicule aux normes dépassées sur le territoire bruxellois. Par contre, 3.648 conducteurs ont été verbalisés pour avoir roulé avec un véhicule depuis la précédente étape, décrétée en 2019.

En 2021, les amendes avaient rapporté plus de cinq millions d'euros à la Région bruxelloise.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be