Extinction Rébellion dénonce une politique climatique "négligente", devant Manneken Pis

Un activiste du mouvement Extinction Rébellion a déployé, jeudi, une banderole devant la statue de Manneken Pis à Bruxelles, avec ces mots: "nous gaspillons notre avenir". L'action avait pour but de dénoncer les "conséquences de la négligence systématique et criminelle" de la politique climatique menée par la Belgique.

Extinction Rébellion dénonce une politique climatique "négligente", devant Manneken Pis
©DR.

Manneken Pis muni d'un masque représentant le visage du Premier ministre Alexander De Croo, une banderole mentionnant "nous gaspillons notre avenir" et un activiste enchaîné à la statue: cette action d'Extinction Rébellion a rappelé qu'Alexander De Croo avait prononcé des paroles fortes lors du dernier sommet sur le climat à Glasgow, une conviction "qu'il faut saluer", mais le mouvement a aussi voulu témoigner de la désillusion face au manque d'actes concrets pour agir sur le climat, malgré les "belles paroles" des dirigeants politiques.

Le groupe a notamment évoqué le "World Overshoot Day" ou "jour du dépassement", qui est tombé le 28 juillet. À cette date située à la moitié de l'année, l'ensemble des ressources que la planète peut générer en un an était déjà consommé totalement. "Ce qui est inquiétant, c'est que ce jour tombe chaque fois plus tôt. D'ailleurs, nous avons aussi le jour de dépassement concernant la Belgique. Il est tombé en mars cette année. Cela signifie que l'empreinte écologique du Belge moyen est plus de quatre fois supérieure à ce qui est acceptable en fonction des ressources disponibles", a expliqué Extinction Rébellion.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be