Thierry Dailly, apprenti Bûûmdroeger ce 9 août: "un lien fort entre la confrérie du Meyboom et le RWDM"

Parmi les "invités", première étape indispensable de l’intronisation en tant que Bûûmdroeger, une personnalité connue du monde sportif bruxellois : Thierry Dailly, le président du Racing White Daring de Molenbeek.

Ro.Ma.
Thierry Dailly, apprenti Bûûmdroeger ce 9 août: "un lien fort entre la confrérie du Meyboom et le RWDM"
©Cameriere

Devenir Bûûmdroeger est une affaire de patience. Le très strict protocole de la confrérie prévoit d’abord un parrainage, une édition comme "invité", une autre en tant que stagiaire, avant de finalement pouvoir porter l’arbre du 9 août. Cette année, un "invité" particulièrement connu dans la capitale était de la partie : Thierry Dailly, président du club de football molenbeekois, RWDM.

"On m'avait proposé il y a deux ans, mais le covid est passé par là. J'aime les traditions bruxelloises, et il faut tout faire pour ne pas les perdre", nous explique l'apprenti lors de la découpe de l'arbre. Il faut dire que le président de club n'est pas en terrain hostile : nombre de Bûûmdroegers arborent fièrement un pin's ou un blason du club molenbeekois sur leur tenue. "C'est le club historique de Bruxelles, et il y a un lien fort entre la confrérie du Meyboom et le RWDM. Je croise beaucoup de membres au stade."

Sur le même sujet

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be