20 mois de prison pour un voleur de câbles en cuivre sur la ligne ferroviaire entre Bruxelles et Anvers

Il doit payer 5.900 d'euros de dommages et intérêts à Infrabel.

20 mois de prison pour un voleur de câbles en cuivre sur la ligne ferroviaire entre Bruxelles et Anvers
©Prétexte. Jean-Luc Flémal

Un homme de 47 ans a été condamné vendredi par le tribunal correctionnel de Bruxelles à une peine de 20 mois de prison pour le vol de câbles en cuivre sur la ligne ferroviaire entre Bruxelles et Anvers en mars. L'homme avait été interpellé peu de temps après les faits non loin des rails et en possession de matériel de travail mais il avait nié les faits, affirmant se trouver là uniquement pour dormir.

Le vol avait été commis durant la nuit du 12 au 13 mars. Au total, 420 mètres de câbles en cuivre avaient été subtilisés. Sur place, la police avait trouvé l'homme de 47 ans caché derrière un arbre, portant une lampe frontale et équipé de matériel de travail.

"Mon client s'en tient au fait qu'il ne faisait que dormir là", a déclaré l'avocat du prévenu. "Il a aussi déclaré immédiatement avoir vu trois personnes se promener là et chipoter à la ligne. Pour une quelconque raison, cela n'a jamais fait l'objet d'une enquête et les caméras de surveillance n'ont jamais été examinées."


La défense a également affirmé que le quadragénaire n'était physiquement pas en état de commettre un vol de câbles en raison d'un problème aux nerfs carpiens. "C'est pour cela qu'il a perdu son travail dans la construction. Il travaillait de temps en temps en noir et c'est la raison pour laquelle il avait du matériel."
Une version des faits qui n'a pas convaincu le tribunal. Le prévenu a été condamné à 20 mois de prison et au paiement de dommages et intérêts de 5.900 euros à Infrabel.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be