Realty, le sommet de l'immobilier belge, à l’épreuve de la crise énergétique

Le sommet de l’immobilier belge prend salon à Tour & Taxis mardi et mercredi.

Realty, le sommet de l'immobilier belge, à l’épreuve de la crise énergétique
©D.R.

Ces mardi et mercredi, la grande messe de l'immobilier belge fait son retour à Bruxelles. Realty installera stands et forums dans la Gare Maritime de Tour&Taxis pour deux jours de débats, de rencontres, etc. Relancé l'an passé après une année blanche à cause de la crise Covid, Realty ambitionne de devenir "une plateforme nationale et internationale de l'immobilier", avance la nouvelle patronne Nele Verhaeren. "Ce sommet vise un double objectif : l'éducationnel via des conférences de haut niveau et le networking".

Pour l'heure, le plateau de Realty reste assez bruxellois. Trois ministres du gouvernement bruxellois viendront y présenter leur vision régionale, CityDev y dévoilera ses projets tandis que seule la Région bruxelloise disposera d'un stand. Ni la Région flamande ni la Région wallonne ne seront présentes, si ce n'est dans le cadre de certaines des 22 conférences. "Notre ambition est clairement d'attirer les Flamands et les Wallons. Le bourgmestre de Malines Bart Somers interviendra, de même que les échevins de l'Urbanisme de Gand et d'Anvers", relève Nele Verhaeren, qui assure que de nombreux investisseurs étrangers venant notamment de Londres, Paris ou de Suisse seront présents.

En pleine période de crise économique, énergétique et environnementale, le secteur de la construction souffre énormément. "On ne peut pas nier que le secteur est dans une situation de crise. Raison pour laquelle plusieurs débats ouvriront la réflexion sur les coûts de l'énergie, la durabilité dans le secteur de la construction. Ainsi, l'ingénieur civil gantois Koen Meert viendra présenter sa vision d'une société durable, tandis que l'adjoint au maire de Venise Simone Venturini détaillera la façon dont il veut faire de la cité lacustre la ville la plus durable du monde, etc."

"Notre objectif est d'atteindre les 2 000 visiteurs", poursuit celle qui est également aux manettes d'Art Brussels, la grande foire d'art contemporain organisée chaque année à Bruxelles. Pour l'heure, Realty est dans les clous. "Cette édition est déjà rentable. Nos réservations sont supérieures à celles de l'année dernière, même si les prix sont élevés. Il ne s'agit pas d'un sommet grand public, nous attendons surtout les professionnels du marché." Les étudiants sont également les bienvenus. Pour eux, le prix d'entrée est de 25 euros pour les deux jours, soirées cocktails comprises.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be