"Un sentiment d'insécurité permanente naît dans le quartier" : après une grande bagarre en août, la place de la Paix d'Evere à la recherche de la sérénité perdue

Plusieurs interpellations ont eu lieu au conseil communal d'Evere concernant la sécurité place de la Paix.

Ro.Ma.
"Un sentiment d'insécurité permanente naît dans le quartier" : après une grande bagarre en août, la place de la Paix d'Evere à la recherche de la sérénité perdue
©D.R.

En août dernier, une importante bagarre éclatait place de la Paix à Evere. "Je m'en souviens bien, j'ai tout vu", nous explique Sefa, gérant d'une friterie sur la place depuis 23 ans. "C'était deux bandes, avec de très jeunes, quatorze ou quinze ans peut-être. Ils sont restés pendant plusieurs heures ici. Ils allaient et venaient dans le quartier. La police est passée plusieurs fois. Le soir, la bagarre a éclaté."


Sur une vidéo amateure, on aperçoit des faits de grande violence : cris, coups, trottinettes jetées sur deux véhicules… Une situation qui a fait monter au créneau l'opposition MR et Écolo au dernier conseil communal everois. "Un sentiment d'insécurité permanente naît dans le quartier", dénonce le conseiller Alain Vander Elst (MR). Selon le libéral, "des femmes n'osent plus passer la place" et un "malaise" s'est installé. "Cette situation à court et moyen termes est intenable pour notre commune, ses habitants et ses commerçants."

Des "stéréotypes"

Sur la place, les événements de l'été ont laissé des traces. "Du jamais vu. Ce genre de faits, c'est exceptionnel. Ça n'arrive jamais ici place de la Paix", assure l'emblématique frituriste. "Mais attention : depuis plus de 20 ans, les gens parlent de l'insécurité sur la place de la Paix. Il y a beaucoup de stéréotypes."

"Un sentiment d'insécurité permanente naît dans le quartier" : après une grande bagarre en août, la place de la Paix d'Evere à la recherche de la sérénité perdue
©D.R.


"Un sentiment d'insécurité permanente naît dans le quartier" : après une grande bagarre en août, la place de la Paix d'Evere à la recherche de la sérénité perdue
©D.R.


"Un sentiment d'insécurité permanente naît dans le quartier" : après une grande bagarre en août, la place de la Paix d'Evere à la recherche de la sérénité perdue
©D.R.


Ce climat dénoncé par des élus d'opposition, Anto, patron d'un des bars, veut le nuancer. "Les gens se plaignent des jeunes qui traînent ici. Mais ce sont des gamins, et je les comprends en partie. Ils ne savent pas où aller, et alors viennent sur la place. Mais bien sûr, quand ils sont une dizaine à parler, cela crée du bruit et des nuisances." Une commerçante récemment installée, et qui préfère rester anonyme, nous confie : "C'est vrai que ces derniers temps, il y a plus de tensions."

Contacté, le bourgmestre faisant fonction dit "

comprendre ce sentiment d'insécurité

", mais insiste sur l'aspect exceptionnel de la bagarre du mois d'août

.

"On travaille pour ramener de la cohésion place de la Paix",

assure Ridouane Chahid (PS), lui-même riverain de la place

.

"Pendant le Covid, les maisons de quartier ont fermé. Des jeunes ont pris l'habitude de venir ici."

L'Everois assure que les autorités locales prennent le problème à bras le corps, et énumère plusieurs récentes mesures : l'ouverture d'une salle de sport (rue de Paris), renforcement des effectifs policiers et de prévention (dont gardiens de la paix), installation d'une nouvelle caméra, prise de contact des jeunes présents par des éducateurs …"Avec la police et les commerçants, on travaille aussi sur une nouvelle plate-forme de concertation. Cette plate-forme se réunira de manière régulière pour faire l'évaluation et le suivi des mesures."

Un métro qui change la donne

Toutes les personnes rencontrées ce lundi nous l'indiquent : "la place de la Paix a changé". "Avant, il y avait davantage de personnes âgées. Il y a 7-8 ans, il y avait également plus de commerces de qualité ici", déplore Anto.

Mais si la place a quelque peu changé, elle est appelée à encore se métamorphoser d'ici quelques années. Pour rappel, le projet de métro 3 passera par Evere, actuellement non desservie par le réseau souterrain. Entre l'arrêt Tilleul et le terminus Bordet, une grande station est prévue rue Édouard Stuckens, entre la place de la Paix et l'académie de musique.

"Un sentiment d'insécurité permanente naît dans le quartier" : après une grande bagarre en août, la place de la Paix d'Evere à la recherche de la sérénité perdue
©Beliris
"Un sentiment d'insécurité permanente naît dans le quartier" : après une grande bagarre en août, la place de la Paix d'Evere à la recherche de la sérénité perdue
©Beliris

Un pharaonique projet porté par Beliris, qui changera entièrement le visage de cette partie d'Evere. "On se prépare à des travaux conséquents", annonce déjà le mayeur socialiste. "Ce métro, c'est une bonne chose pour le commerce", juge Anto. Sefa est quant à lui plus sceptique : "depuis le temps qu'on parle de ce métro…"

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be