Loyers à Bruxelles : les propriétaires ne pourront pas indexer les loyers des biens qui ont un PEB F et G, 45% des logements concernés

Il y aurait un accord au sein du gouvernement bruxellois sur des modalités de plafonnement de l'indexation des loyers en fonction du rendement énergétique du logement mais cet accord est conditionné à un accord global sur le projet de budget, a-t-on appris jeudi, de bonnes sources.

Loyers à Bruxelles : les propriétaires ne pourront pas indexer les loyers des biens qui ont un PEB F et G, 45% des logements concernés
©BELGA

Personne ne souhaitait communiquer officiellement, jeudi, à ce sujet au sein de l'équipe Vervoort.

Le gouvernement bruxellois planche actuellement sur l'ajustement du budget de l'année en cours, et sur l'élaboration du budget 2023.

Selon des informations recueillies à bonnes sources, cet accord autoriserait une application à 100% de l'indexation pour les logements disposant d'un certificat de Performance Energétique du Bâtiment (PEB) de catégorie A, B, C, ou D, soit les moins énergivores; et à 50% pour ceux qui sont classés en catégorie E. Il y aurait un blocage total de l'indexation pour les biens classés en catégories F et G.

La semaine dernière, la Flandre avait également donné son feu vert pour une mesure similaire.

310.000 logements sont actuellement en location en Région Bruxelles-Capitale. 45 % de ces logements disposent d’un PEB F ou G, donc font figure de passoires énergétiques pour lesquelles l’indexation sera interdite. 19,07 % ont un PEB E, et 18 % un PEB D. Les PEB A, B et C, ne représentent qu’un peu plus de 15 %.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be