Fronde anti Good Move à Schaerbeek : frontière rompue ou nouvelle opportunité démocratique ?

Le nouveau plan de circulation n’aura pas tenu 24 heures, places Pavillon et Stephenson, les manifestants semblent prêts à revenir chaque soir pour démonter la signalisation. La contestation va-t-elle trop loin ou assistons-nous à un renouveau démocratique ?

Lundi soir, les manifestants opposés à Good Move ont démonté la nouvelle signalisation.
Lundi soir, les manifestants opposés à Good Move ont démonté la nouvelle signalisation. ©D.R.
En 52 avant notre ère, suite à la bataille perdue d’Alésia, Vercingétorix dépose les armes aux pieds de César. Lundi soir, sur le parvis de l’hôtel de Ville de Schaerbeek, c’est avec une détermination de Gaulois que les manifestants opposés au plan Good Move ont jeté cette fois non pas les armes, mais les panneaux de signalisation qu’ils venaient de démonter. Seulement...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité