Violences à Bruxelles après la victoire du Maroc : “Tolérance zéro ? On fait ça comment ? C’est plus vite dit que fait”, commente Vincent De Wolf

Le bourgmestre juge qu’il faut travailler en amont, avec des mesures de prévention.

Dos Santos Gauvain
Violences à Bruxelles après la victoire du Maroc : “Tolérance zéro ? On fait ça comment ? C’est plus vite dit que fait”, commente Vincent De Wolf
©Ennio Cameriere
À la suite des violences et des casses perpétrées dans le centre de Bruxelles, plusieurs personnalités politiques ont appelé à prendre des mesures sécuritaires plus fortes. "Ce qu'il s'est passé hier est intolérable", a commenté le Premier ministre Alexander De Croo à l'entame de sa réunion avec les syndicats de police. "Il est intolérable que la police,...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...