Le calme de retour à Bruxelles après la qualification du Maroc: arrestations après des jets de pierres, la police a utilisé un canon à eau

Le Maroc s'est qualifié pour les quarts de finale de la Coupe du monde, mardi. Mais des incidents ont éclaté après la rencontre à Bruxelles et à Anvers.

Au bout du suspense, la sélection marocaine a écrit un nouveau chapitre de son histoire en se qualifiant pour les quarts de finale de la Coupe du monde. Lors de la séance fatidique des tirs au but, les Lions de l'Atlas ont dompté les Espagnols.

A Bruxelles, où la police a été déployée afin d'éviter les débordements, des scènes de liesse ont évidemment eu lieu à la fin de la rencontre.

Des centaines de supporters du Maroc faisaient la fête dans le centre-ville de Bruxelles mardi soir. Le boulevard Lemonnier a été envahi par les supporters des Lions de l'Atlas dès la fin de la séance de tirs au but. La police n'était pas directement visible, mais les forces de l'ordre avaient été déployées comme cela avait déjà été le cas jeudi dernier lors du match Maroc-Canada.

Tout se passait très bien mais aux alentours de 20h, nos confrères de HLN, images à l'appui, rapportent que la police a dû intervenir pour disperser certains individus qui commençaient à devenir menaçants et qui leur ont jeté des pierres. Les forces de l'ordre ont mené la charge et ont déployé un canon à eau. Ce dernier a dû être utilisé car plusieurs personnes voulaient en venir aux mains avec les policiers. Des gaz lacrymogènes ont également été utilisés.

Le calme est revenu aux alentours de 22h, rapportent nos confrères de la RTBF. La fête s'est ensuite poursuivie sur le boulevard Anneessens. Le bilan des arrestations de la police n'est pas encore connu.

Les supporters du Maroc e fêtent la qualification après la victoire face à l'Espagne

Un peu plus tard, un conteneur à ordures a été incendié par les émeutiers. La situation s'est encore envenimée avec des lancers de feux d'artifice vers les policiers.

Finalement, aux alentours de 21h30, on apprenait que la situation dans la capitale revenait sous contrôle. La police a procédé à quelques fouilles et certains émeutiers - on ignore pour l'heure leur nombre - ont été arrêtés.

Une chaîne humaine pour éviter les débordements à Anvers

A noter que la fête a également battu son plein dans d'autres villes belges comme Courtrai, Gand et Anvers. Tout s'y est passé dans le calme en ce qui concerne les deux premières citées, mais à Anvers, la situation est également devenue tendue. Selon HLN, la police s'est déployée mais des personnes consciencieuses ont réalisé une chaîne humaine afin d'empêcher d'éventuels émeutiers d'en venir aux mains avec les forces de l'ordre.

Toutefois, à Borgerhout, un quartier anversois, un combi de police a été pris pour cible par des émeutiers. Une trotinette électrique a même été lancée sur le véhicule.

La police conseille d'éviter certains axes à Bruxelles

Suite à la qualification marocaine, la police bruxelloise avait indiqué sur ses réseaux sociaux que certains axes de la capitale étaient à éviter. Des stations ont également été fermées par précaution.

LIRE AUSSI > Les supporters du Maroc en ébullition dans le centre-ville : “Eviter toute confrontation avec la police”

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be