L’artiste Jean-Luc Moerman sillonne Bruxelles pour distribuer des repas chauds aux sans-abri: "Si je ne viens pas, ils ne mangent pas"

Le peintre saint-gillois vient en aide à environ 500 personnes par semaine. “Ne rien faire, ce n’est plus possible.”

Ro.Ma.
Aujourd’hui, c’est un hamburger avec du riz, une bouteille d’eau… et des spéculoos de Saint-Nicolas.” Ce mercredi de fin d’automne, le vélo-cargo de Jean-Luc Moerman contient 75 repas chauds. Première étape, place Julien Dillens, à Saint-Gilles. Deux barquettes sont distribuées à des personnes sans abri, habitués des lieux. Ensuite, direction la station de métro Hôtel des Monnaies, sur la Petite...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité