Crise de l’accueil : un mort au Palais des droits à Schaerbeek

Un homme a perdu la vie samedi dans le squat occupé à Schaerbeek par un millier de demandeurs d’asile laissés à la rue par Fedasil.

Des kilos de détritus sont amassés à l'entrée du bâtiment du Palais des Droits.
Des kilos de détritus sont amassés à l'entrée du bâtiment du Palais des Droits. ©E.L

Un homme est décédé samedi “de mort naturelle” au Palais des droits, à Schaerbeek, nous a confirmé Cécile Jodogne (Défi), la bourgmestre faisant fonction. La victime est un occupant de cet ancien bâtiment du SPF Finances situé rue des Palais, 48, à Schaerbeek, qui a été investi fin novembre par des demandeurs d’asile pour lesquels Fedasil, l’agence fédérale censée les prendre en charge, n’a pas trouvé de place dans un centre d’accueil. Selon le décompte officiel de l’agence, ils seraient 2 700 dans le cas. Sans gîte et sans couvert, ils errent dans les rues, les bouches de métro, les parcs et les gares. Un millier d’entre eux se sont réfugiés dans cet immeuble sans chauffage, équipé de quelques W.-C. et lavabos, où les conditions sanitaires et sécuritaires sont catastrophiques.

Trop de médicaments

Selon nos informations, la victime, âgée d’une quarantaine d’années, a été retrouvée sans vie sur son matelas le matin par un camarade d’infortune. Selon cet ami, l’homme n’allait pas bien. Depuis une semaine, il avalait des médicaments, absorbés avec de l’alcool, pour tenter de dominer sa détresse psychologique. Sa famille a été prévenue. Le corps devrait être rapatrié samedi dans son pays d’origine.

Au si mal nommé Palais des Droits, les occupants sont livrés à eux-mêmes, sans gestion des problèmes de santé mentale qui affectent la toute grande majorité des personnes dans un parcours d’exil. “On les laisse se détruire. On est de plus en plus impuissants”, nous dit un bénévole.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be