Ruée sur les titres-services à Bruxelles avant la hausse des tarifs

Le nombre d'utilisateurs bruxellois des titres-services a atteint un record en 2022, ainsi qu'une ruée sur les achats en fin d'année, selon les chiffres communiqués par le cabinet du ministre régional de l'Emploi Bernard Clerfayt (DéFI), cités dans Sudinfo vendredi.

Femme de ménage - nettoyeuse de surface.
Le nombre d'utilisateurs bruxellois des titres-services a atteint un record en 2022, ©Johanna de Tessieres

À l'exception de 2020, le nombre d'utilisateurs augmente chaque année depuis 2016 de minimum 2%. Pour atteindre, en 2022, le chiffre record de 116.162 utilisateurs bruxellois.

En outre, l'an passé, 16.320.811 titres-services ont été utilisés, contre 15.837.110 en 2021, soit une augmentation de 3%. Après une diminution de leur usage durant la crise sanitaire, les titres-services renouent avec les chiffres pré-covid de 2019, année durant laquelle 16.474.625 titres-services avaient été utilisés.

Mais c'est le nombre de titres-services achetés qui connaît la plus forte augmentation durant l'année écoulée. En 2022, 17.405.370 titres-services ont été achetés, contre 16.022.073 en 2021, ce qui représente une hausse de près de 8%. "Les utilisateurs ont été beaucoup plus nombreux que d'habitude à acheter leurs titres au mois de décembre. On enregistre ainsi 2.197.346 titres émis, ce qui représente une augmentation de 62% par rapport à décembre 2021", précise le cabinet du ministre.

Cette ruée en fin d'année s'explique sans aucun doute par la réforme des titres-services entrée en vigueur le 1er janvier dernier, le prix du titre passant de 9 à 10 euros le 1er janvier dernier.

Bernard Clerfayt précise que le secteur permet à près de 27.000 travailleurs, majoritairement des femmes de plus de 40 ans, de sortir du travail au noir et d'avoir accès aux droits sociaux.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...