Pour une fois, Woluwe-Saint-Pierre était d’accord avec un survol : une thermographie aérienne des toits réalisée par avion

Un avion a survolé Woluwe-Saint-Pierre ce 17 janvier à 22h. Pour la bonne cause : il doit aider la commune à cartographier les déperditions thermiques des toitures de son territoire.

La Rédaction de L'Avenir
Le rendu de la cartographie thermique aérienne de Woluwe-Saint-Pierre sera disponible au printemps pour chaque habitation.
Le rendu de la cartographie thermique aérienne de Woluwe-Saint-Pierre sera disponible au printemps pour chaque habitation. ©Woluwe Durable

C’est pour une fois un survol qui a été souhaité par les autorités communales à Woluwe-Saint-Pierre : ce 17 janvier 2023, une thermographie aérienne a en effet été réalisée dans le ciel de la commune.

La technique est simple tout en recourant à des technologies de pointe : un avion a survolé les toits sanpétrusiens aux alentours de 22h. Grâce aux thermographes embarqués, l’engin a réalisé une sorte de “photographie thermique” des bâtiments. En d’autres termes, il a mesuré les endroits où les toitures laissent échapper le plus de chaleur. Et viser au mieux les parties à isoler.

Il fallait pousser les radiateurs

Demande insolite des autorités communales par les temps qui courent : les habitants et institutions étaient “exceptionnellement” invités à allumer le chauffage cette dernière, “afin que l’avion puisse observer clairement les différences de températures”. Le survol était programmé ce 17 janvier en raison des conditions météorologiques favorables.

guillement

Les données collectées sont des images infrarouges permettant d’établir la différence entre la température ambiante et celle des toitures.

”Les données collectées sont des images infrarouges permettant d’établir la différence entre la température ambiante et celle des toitures”, commentent les échevins de la Transition Caroline Lhoir (Ecolo) et de l’Énergie Antoine Bertrand (Ecolo). “L’initiative permettra d’avoir une information à la fois globale et précise sur l’état de déperdition thermique des toitures, souvent source d’une mauvaise isolation. Sans données, impossible d’agir, c’est le point de départ ! Ces données pourront, par la suite, être utilisées pour procéder à des travaux de rénovation”.

Et maintenant ?

Les chiffres recueillis par l’avion vont maintenant être reportés sur une carte, qui pourra être consultée par les autorités et les habitants. “Les données seront publiées au printemps sur une application web dédiée au projet, consultables par adresse avec une échelle de couleur propre à chaque bâtiment”, informe l’administration communale.

À noter : les émissions de ce survol seront compensées.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...