40 % de charges en plus, les locataires de la Régie bruxelloise tirent la sonnette d’alarme : “à 62 ans, je pense à devoir prendre un deuxième job”

L’avant-veille de Noël, la Régie foncière bruxelloise envoyait un courriel à ses locataires leur conseillant d’augmenter de 40 % leurs prévisions énergétiques. Beaucoup s’en inquiètent. L’échevine Lydia Mutyebele rappelle qu’elle n’a que peu de leviers pour endiguer l’inflation.

Bruxelles immobilier real estate logement environnement mobilite vue panorama co carbone ozone jette
©Jean Luc Flemal
Quand j’ai soumis ma candidature pour un logement de la Régie foncière, il était indiqué que mon loyer (net, NdlR) ne pouvait dépasser 40 % de mes revenus. En 2023, ça va peut-être dépasser les 70 % (avec...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité