Des passages piétons bruxellois repeints aux couleurs de la Palestine: "Nous espérons interpeller les citoyens"

Un groupe de militants a peint des passages piétons bruxellois aux couleurs de la Palestine dans la nuit de dimanche à lundi afin de protester contre une directive israélienne limitant le port du drapeau palestinien dans l'espace public, indiquent-ils par communiqué.

<p>L'ambassadeur de la Palestine à Prague, Jamal Al Jamal, a succombé mercredi après-midi à des blessures qu'il avait subies lors d'une explosion survenue en fin de matinée dans son appartement, a annoncé la police.</p>
©AFP

Le ministre israélien de la Sécurité nationale, Itamar Ben Gvir, figure de l'extrême droite connu pour ses diatribes antipalestiniennes, a demandé le 9 janvier dernier au commandant de la police d'autoriser tout policier à faire disparaître de l'espace public tout drapeau palestinien, comme lors de manifestations.

"J'ai donné pour instruction à la police de faire respecter l'interdiction de brandir dans l'espace public un drapeau de l'OLP Organisation de libération de la Palestine, NDLR, signe d'identification à une organisation terroriste", a écrit M. Ben Gvir sur Twitter. En réaction à cette interdiction, une journée globale d'action consistant à mettre en valeur le plus largement possible le drapeau palestinien s'est déroulée dimanche.

À Bruxelles, les militants ont choisi de peindre des passages piétons en noir, blanc, vert et rouge à proximité de quatre lieux symboliques : le siège de la Commission européenne, l'ambassade d'Israël en Belgique, le siège de Thales et celui d'AXA.

"Par ces nouvelles actions, nous espérons plus largement interpeller les citoyens, la société civile et le monde politique belge et européen sur l'importance de dénoncer les crimes du régime colonial d'apartheid israélien et l'oppression et les persécutions dont sont victimes les Palestiniens", explique le groupe de militants. (Belga)

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be