“Pression aux PV, sous-effectif, favoritisme”: les contrôleurs de la Stib sortent de l'ombre et évoquent la détresse dans les stations

Depuis un an, plusieurs agents de la société de transport constatent une dégradation des conditions de travail : “on entend parler de suicide dans les couloirs.” La Stib annonce des renforts.

Maël Duchemin
STIB controle securite transport station metro agent controleur valide electronique tablette
©Jean Luc Flemal
Tout commence il y a un an avec le licenciement d’une dizaine d’agents contrôleurs de la Stib pour “faute grave”. La société de transport les accuse d’avoir gonflé volontairement les chiffres de contrôle. Ces agents, membres de la même équipe, étaient particulièrement...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité